Patrimoine en Franche-Comté - Viaduc de Romand (voie ferrée Andelot - La Cluse)

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Viaduc de Romand (voie ferrée Andelot - La Cluse)

Illustrations

Historique

Compliquée par la topographie, la liaison Morbier - Morez fait l'objet de nombreux projets. Celui élaboré en 1892 par l'ingénieur en chef des Ponts et Chaussées Moron est approuvé le 6 février 1893 par le ministre des Travaux publics. Le 24 avril 1896, ce dernier valide le plan des nombreux ouvrages dont le viaduc de Romand, à flanc de montagne et long de 92, 50 m. Ses caractéristiques, données en 1894, sont différentes de celles actuelles : six arches de 12 m et hauteur sous clef de 11, 60 m. Sa réalisation est confiée à l'entrepreneur Allard. Précisant que c'est la première fois qu'elle exploite une ligne établie en courbes de 180 m de rayon avec des déclivités de 25 mm / m, la compagnie du PLM (Paris - Lyon - Méditerranée) , représentée par l'ingénieur en chef Moris, préconise le 30 avril 1900 la pose d'un contre-rail dans ces courbes, proposition adoptée le 4 septembre. La ligne est ouverte à l'exploitation le 1er juin 1900.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 19e siècle

Dates

  • 1900daté par travaux historiques

Auteurs

  • Auteur Moron, ingénieur civil  / attribution par source, attribution par travaux historiques
  • Auteur Moris, ingénieur civil  / attribution par source, attribution par travaux historiques
  • Auteur Allard, entrepreneur  / attribution par source, attribution par travaux historiques

Description

Enjambant un ravin du haut de ses 13 m, le viaduc (au PK 045.827) est en pierre de taille calcaire, avec appareil à bossages rustiques. Il se compose de six arches de 12 m de large chacune et d'une de 6 m (la troisième côté Andelot-en-Montagne), toutes voûtées en berceau plein-cintre. Il est établi suivant une courbe à droite (avec 180 m de rayon de courbure) et avec une pente (descendante) de 30 mm / m, d'où la présence d'un contre-rail (rail de guidage). Ses garde-corps métalliques sont formés de supports verticaux en fer forgé plat, percés pour laisser passage à deux barres cylindriques horizontales et portant un appui en demi-rond.

Afficher les données détaillées

  • Typologiespont en arc
  • Murscalcaire / pierre de taille / bossage / métal
  • Couvrementsvoûte en berceau plein-cintre

Documentation

Documents figurés

  • Morez (Jura) Les Trois Viaducs, entre 1900 et 1912. Carte postale, s.d. [1er quart 20e siècle, entre 1900 et 1912], Veuve Karrer éd. à Dole.
    Lieu de conservation : Collection particulière
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété d'un établissement public de l'Etat

Désignation

  • Dénomination(s)viaduc

Localisation

  • CommuneBellefontaine
  • Milieu d'implantationisolé
  • Lieu-dit Bois des Crottes le
  • Aire d'étude et cantonla voie ferrée Andelot - La Cluse - Morez

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2004