Patrimoine en Franche-Comté - Maison et usine d'horlogerie (usine de balanciers-spiraux) Fallet

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et usine d'horlogerie (usine de balanciers-spiraux) Fallet

21 rue de l' Eglise
25 - Charquemont
Dossier IA25001294 réalisé en 2014

Illustrations

Historique

La maison semble bâtie vers 1898 par Ernest Binétruy fils (dont le père porte le même prénom). Etabli sur la place de l'Hôtel de Ville (au n° 5), Ernest est le neveu d'Alcime Binétruy, à la tête d'une fabrique réputée être l'une des plus anciennes de Charquemont (affaire qu'après avoir succédé à son oncle, il revendra vers 1909 à Joseph Guillaume, installé aux 13 et 15 Grande Rue). Il cède la maison vers 1919 à Constant Fallet (1880-1925), né à Welschenrohr (canton de Soleure, Suisse) et marié en 1914 avec Marie Grillot, de Charquemont. Fallet avait ouvert cinq ans plus tôt (cette même année 1914) rue de la Gare (dans un bâtiment détruit, cadastré 2014 AI 17 et situé après le n° 17), à la demande de la société Frésard Frères et Bessot, une fabrique de balanciers pour l'échappement à cylindre employant une demi-douzaine de personnes. Il la développe rue de l'Eglise, où il occupe 20 personnes au début des années 1920. Il meurt en 1925 mais sa femme (aidée de son frère Emile Grillot, entré dans la société en 1924) prend la suite sous la raison sociale Veuve Constant Fallet. Son fils Fernand lui succède en 1931 et poursuit la fabrication des balanciers pour échappement à cylindre et échappement à ancre, en laiton doré, en laiton nickelé ou en "dardaine" (variété de bronze d'une teinte variant du jaune au rouge), matériaux achetés aux Ets Ferronickel de Paris et Charpentier de Seloncourt. Fernand quitte les lieux pour l'ancienne usine Binétruy (au 3 place de l'Hôtel de Ville), vers 1939 semble-t-il, époque à laquelle la maison passe au cultivateur Eugène Morel, auparavant domicilié aux Combes Jean Viennot à Damprichard (puis vers 1947 à son gendre Albert Mougin, demeurant au 7 rue de l'Eglise). Elle n'abrite plus d'activité productive.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 19e siècle

Description

La maison, aux murs de moellons calcaires enduits, est coiffée d'un toit à longs pans et pignons couverts, à couverture de tuiles mécaniques. Elle comporte un sous-sol, un étage en surcroît et un étage de comble, desservis par un escalier dans-oeuvre. Le mur pignon ouest est percé de fenêtres horlogères, tandis que des fenêtres multiples sont visibles au rez-de-chaussée de la façade antérieure (sud). Le garage, aux murs enduits, a un étage carré et un toit à un pan, protégé par des plaques du ciment amiante ondulé.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie horlogère / baie multiple
  • Murscalcaire / moellon / enduit
  • Toittuile mécanique / ciment amiante en couverture
  • Étagessous-sol / étage en surcroît / étage de comble
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / toit à un pan
  • Escaliersescalier dans-oeuvre
  • Énergiesénergie électrique / achetée
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 128 Cadastre de la commune de Charquemont, 1812-1963- 3 P 128/1 : Registre des états de sections (1812)- 3 P 128/2-3 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties [1823-1906]- 3 P 128/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1882-1910)- 3 P 128/8-9 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1911-1963)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 128

Bibliographie

  • Belmont, Henry-Louis. L'échappement à cylindre (1720-1950) : le Haut-Doubs, centre mondial au XIXe siècle. - Besançon : Technicmédia, 1984. 328 p. : ill. ; 28 cm.
  • Simonin, Michel. L'horlogerie au fil du temps et son évolution en Franche-Montagne, sur le plateau de Maîche. - Maîche : M. Simonin, 2007. 143 p. : ill. ; 30 cm.

Témoignages oraux

  • Donzé Jacques, ancien horloger, historien de Charquemont
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, usine d'horlogerie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement, garage

Localisation

  • CommuneCharquemont
  • Adresse 21 rue de l' Eglise
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2014