Patrimoine en Franche-Comté - Maison et atelier d'horlogerie Chapuis

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et atelier d'horlogerie Chapuis

16 rue du Château
25 - Charquemont
Dossier IA25001298 réalisé en 2014

Illustrations

Historique

La maison est bâtie vers 1926 pour Eugène Chapuis (1888-1956), marié en 1923 avec Andrée, fille de Paul Girard. Chapuis travaille avec son beau-père, horloger (installé au 7 rue du Château) qui produit des montres sous la marque Rar, puis avec son beau-frère Emile. La société Chapuis et Cie, qui fabrique des montres sous la marque Chapor, se dit d'ailleurs après le décès de Paul en 1942 successeur de celui-ci (dont l'atelier est réputé fondé en 1902). L'un des fils d'Eugène, Jean-Claude (né en 1930, gendre de Roger Monnin, autre fabricant de montres rue des Lilas), débute son activité d'horloger dans la maison familiale. Il s'établit en 1954 et la raison sociale de l'entreprise devient Chapuis J.-C. De cette date au 30 juin 1955, il achète 3 200 ébauches françaises ; l'année suivante, il déclare employer régulièrement 10 ouvriers. Encore signalé rue du Château en 1960, il part vers 1975 s'établir au 1 Grande Rue, dans le bâtiment de Charles Froidevaux (son frère André, né en 1925, est le gendre de Louis Prétot auquel il succèdera à la tête de la société Rubis Précis). Jean-Claude y travaille pour plusieurs fabricants dont Gustave Poirier (marque Lausann) d'Annemasse. Le bâtiment n'abrite maintenant plus d'activité productive.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e quart 20e siècle

Description

La maison a des murs en moellons calcaires enduits et un toit à longs pans, demi-croupes et couverture de tuiles mécaniques. Elle comporte un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage en surcroît, desservis par un escalier dans-oeuvre. L'étage en surcroît est percé à l'est d'une fenêtre à trois baies accolées, signalant l'ancien atelier.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie multiple
  • Murscalcaire / moellon / enduit
  • Toittuile mécanique
  • Étagessous-sol / rez-de-chaussée surélevé / 1 étage carré / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / demi-croupe
  • Escaliersescalier dans-oeuvre

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 128 Cadastre de la commune de Charquemont, 1812-1963- 3 P 128/1 : Registre des états de sections (1812)- 3 P 128/2-3 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties [1823-1906]- 3 P 128/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1882-1910)- 3 P 128/8-9 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1911-1963)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 128
  • 50 J 22 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1948-1967
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 22

Témoignages oraux

  • Donzé Jacques, ancien horloger, historien de Charquemont
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier
  • Parties constituantes non étudiéeslogement, atelier de fabrication, garage

Localisation

  • CommuneCharquemont
  • Adresse 16 rue du Château
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2014