Patrimoine en Franche-Comté - Instrument de mesure des longueurs, des angles en optique et d'ophtalmologie (kératomètre type Sutcliffe dit ophtalmomètre)

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Instrument de mesure des longueurs, des angles en optique et d'ophtalmologie (kératomètre type Sutcliffe dit ophtalmomètre)

35 quai Aimé Lamy
39 - Morez
Dossier IM39002387 réalisé en 2011
Edifice : école professionnelle dite Ecole nationale d'Optique puis lycée polyvalent Victor Bérard  (Référence : IA39000662)

Illustrations

Historique

Ce kératomètre, aussi appelé ophtalmomètre, est inspiré de celui mis au point dans les années 1900 par l'ophtalmologue John Hamer Sutcliffe (1867-1941), fondateur en 1901 à Londres du British Optical Association Museum, qui améliorait l'ophtalmomètre imaginé en 1833 par Hermann Ludwig von Helmholtz (selon le BOAM, le premier kératomètre serait parisien et daterait de 1728). Il a été construit dans les années 1970-1980 par la société japonaise Topcon Corporation, l'un des principaux fabricants d'instruments optiques et électroniques dans les domaines du médical, de l'ophtalmologie et de la topographie. Créée en 1932 à Tokyo sous le nom de Tokyo Kogaku Kikai Kabushikikaisha (Tokyo Optical Co., Ltd.) pour fabriquer des instruments de surveillance pour l'armée japonaise (jumelles, appareils photographiques, etc.), cette société établit l'année suivante son siège social et son usine principale au 180, Shimura-motohasunuma-cho (Itabashi-ku). Elle se lance dans le domaine médical en 1947 et devient Topcon Corporation en 1989. L'appareil est placé sur une table de la société allemande G. Rodenstock. Créée en 1877 à Wurtzbourg et dirigée à partir de 1878 par Josef Rodenstock, qui la transfère à Munich en 1883, cette société fabrique verres et montures de lunettes, jumelles, lentilles optiques et objectifs, appareils destinés aux opticiens, etc. (elle se recentrera sur la lunetterie à la fin des années 1990).

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e moitié 20e siècle

Auteurs

Origine

  • lieu d'exécutionJapon, Tokyo,
  • lieu d'exécutionAllemagne, Munich,

Description

Un kératomètre sert à déterminer les rayons de courbure de la cornée, valeurs qui permettent d'en déduire la vergence (caractéristique de la focalisation) et l'astigmatisme. La cornée, recouverte par les larmes, est utilisée comme un miroir sur lequel sont projetées les images de trois mires circulaires, observées par réflexion et qu'il faut rendre tangentes. La lecture des résultats sur les deux cadrans accompagnant les mires est alors possible pour chacun des deux méridiens principaux sans autre manipulation. A la différence des ophtalmomètres descendant de celui de Helmholtz, les mires sont fixes. L'appareil, de couleur beige, est fabriqué en aluminium ou alliage métallique et verre. Il se compose d'un socle rectangulaire portant le système d'appui (mentonnière et appui frontal) et une table mobile. La rotation du levier vertical qui permet de la déplacer latéralement, pour le centrage de l'appareil et des mires, entraîne le déplacement longitudinal nécessaire au réglage de la netteté. La table supporte le pied (réglable en hauteur) du module de projection et visée. Ce dernier comprend un oculaire, deux molettes commandant les mesures (verticale à droite, horizontale à gauche), une échelle semi-circulaire graduée en degrés faisant face à l'opérateur et un système d'éclairage à intensité variable, actionné par un interrupteur rotatif placé à l'avant du socle. L'appareil est posé sur une table réglable en hauteur, dotée d'un trépied en fonte et fer et d'un plateau en bois revêtu de caoutchouc.

Afficher les données détaillées

  • Précision dimensions

    Dimensions (en cm) : h = 46, la = 26, pr = 56. Dimensions de la table : h (variable) = 80, la = 30, pr = 55.

  • Catégoriesenseignement / optique
  • Structuresinstrument spécialisé / à électricité
  • Matériauxalliage spécial / aluminium / verre / fonte de fer / fer / bois / caoutchouc
  • Inscriptionsinscription concernant le fabricant / inscription concernant le lieu d'exécution / plaque signalétique / graduations
  • Précisions sur les inscriptions

    Inscription près de l'oculaire : Topcon / No. 013399. Plaque signalétique vissée sur le côté droit du socle : Topcon / Ophtalmometer / No. 013399 / Tokyo Kogaku Kikai K.K. / Tokyo Japan. Graduations gravées sur l'oculaire : traits pour les unités (en dioptries) avec les chiffres et symboles 5, -, 0, + et 5. Graduations semi-circulaire sur le corps de l'appareil : traits des unités et chiffres des dizaines de 0 à 180 degrés. Plaque rivée sur le plateau de la table : [logotype : lettre R dans un cercle] / G. Rodenstock / München. Etiquette collée sous la table : Importateur exclusif / Comex, 15 rue Lebouteux / Paris - 17° (tel. Wag 11-70).

Documentation

Bibliographie

  • Hue, Bertrand. Kératomètres et vidéotopographie. In Roth, André ; Gomez, Alain ; Péchereau, Alain et al. La réfraction de l'œil : du diagnostic à l'équipement optique. - Issy-les-Moulineaux : Elsevier Masson, 2007.

Documents multimédias

  • Kératométrie. Article publié sur Wikipédia (consultation mars 2011 : http://fr.wikipedia.org/wiki/K%C3%A9ratom%C3%A9trie)

Témoignages oraux

  • Massicard Etienne, professeur d'Optique au lycée Victor Bérard, à Morez
  • Romanet Stéphane, professeur de Génie Optique au lycée Victor Bérard, à Morez
  • Vuillet Frédéric, professeur d'Optique au lycée Victor Bérard, à Morez
  •  

Désignation

  • Dénomination(s)instrument de mesure des longueurs, instrument de mesure des angles en optique, instrument d'ophtalmologie

Localisation

  • CommuneMorez
  • Adresse 35 quai Aimé Lamy
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonMorez
  • Emplacement dans l'édifice bâtiment de l'enseignement (B), Optique lunetterie (salle 115)

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2011

Localisation