Patrimoine en Franche-Comté - Ferme et atelier d'horlogerie Guédat puis Vigezzi

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Ferme et atelier d'horlogerie Guédat puis Vigezzi

1 rue de la Paix
25 - Charquemont
Dossier IA25001289 réalisé en 2014

Illustrations

Historique

La ferme dessinée sur le plan cadastral de 1811 (E 72) a été (re)bâtie en 1813 comme l'indique la date portée sur le linteau de la porte du mur gouttereau occidental (à l'étage, dans l'angle sud-ouest), encadrant les initiales X et MR pour Xavier Marion (Jean-Baptiste François Xavier Marion, maire en 1792, mort en 1851). Elle passe vers 1852 aux frères Alphonse et Mérite Jeannoutot (Félix Alphonse né en 1825 et Joseph Napoléon Mérite né en 1837), qui la modifient en 1853 : cette date est inscrite sur le linteau de la porte au rez-de-chaussée de la façade antérieure, avec les noms A. Jeannoutot et A. Joubert (Alphonse Jeannoutot et Adèle Joubert, mariés en 1846). Nouveau propriétaire vers 1856 : Auguste Guédat (Nicolas Auguste, mort en 1886), auparavant pivoteur (fabricant de pivots) en Suisse dans le pays de Porrentruy, et présent à Charquemont dès les années 1830-1840. La bâtisse devient la propriété de son fils Zéline (Zéline Constant, né en 1836), dit maître d'hôtel à Charquemont, puis est partagée vers 1922 entre lui et son gendre Francis Vigezzi (Georges Jules Francis Vigezzi, 1870-1931, marié en 1894 avec sa fille Marie). Fils de François Vigezzi (né en 1819) et d'Aline Joséphine Verny, Francis est comme son père fabricant d'assortiments à cylindre (échappements) à domicile et réalise son propre outillage. Il a repris à l'issue de la première guerre mondiale le comptoir Demangelle au 11 rue de la Gare, qui l'employait. Il a sept enfants dont la plupart sont aussi horlogers : Louis (né en 1903, qui en 1937 s'établira à son compte au 36 Grande Rue), Georges (1905-1942), Michel (né en 1906, demeurant au 8 place de l'Hôtel de Ville) et André (né en 1913) ; Germaine (née en 1895) est mariée à un autre horloger, Henri Guillemin ; Antoine (né en 1897) est cultivateur et Henri (né en 1911) prêtre. La propriété passe vers 1934 à Georges, Michel, Henri et André, puis une vingtaine d'années plus tard à André seul, domicilié au 8 place de l'Hôtel de Ville (chez son frère Michel donc). Installé à son compté en 1946, ce dernier a son atelier à l'étage de la ferme, où il fabrique des montres sous la marque Anvig, aidé de son beau-père Léon Petit (il est marié à sa fille Raymonde). Il achète 1 700 ébauches françaises en 1949 (1 200 Cupillard à Villers-le-Lac, 200 Jeambrun à Maîche, 300 Horlogerie de Savoie à Annemasse). Son affaire disparaît à son décès vers 1980. Le bâtiment, devenu une simple habitation, est en cours de transformation.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle

Dates

  • 1813porte la date
  • 1853porte la date

Description

La ferme a des murs en moellons calcaires enduits, avec essentage partiel de plaques de contreplaqué sur les murs nord et est du fenil. Elle est coiffée par un toit à longs pans et pignons couverts, à couverture de tuiles mécaniques. Elle comporte un sous-sol (récemment comblé), un étage carré (desservi sur le mur gouttereau occidental par un escalier extérieur droit en maçonnerie) et un étage de comble. La façade antérieure, encadrée par deux coches (murs pare-vent) s'achevant par un chapiteau, est comme le mur ouest percée de fenêtres horlogères. Le dénivelé permet depuis le mur pignon nord un accès direct au fenil et à l'étage carré, situés de ce côté-là au-dessus de l'étable.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie horlogère / coche
  • Murscalcaire / moellon / enduit / essentage
  • Toittuile mécanique
  • Étagessous-sol / 1 étage carré / étage de comble
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert
  • Escaliersescalier de distribution extérieur / escalier droit / en maçonnerie / escalier dans-oeuvre

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 128 Cadastre de la commune de Charquemont, 1812-1963- 3 P 128/1 : Registre des états de sections (1812)- 3 P 128/2-3 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties [1823-1906]- 3 P 128/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1882-1910)- 3 P 128/8-9 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1911-1963)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 128
  • 50 J 44 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1948-1961
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 44

Documents figurés

  • 10. - Charquemont. - Vue générale [le village vu du cimetière, au sud-est], carte postale, par la veuve Sandoz, s.d. [1er quart 20e siècle, entre 1904 et 1908], Veuve Sandoz éd. à Charquemont. Porte la date 5 septembre 1908 au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jacques Donzé, Charquemont

Bibliographie

  • Monnet, Bruno ; Sichler, Guy. Charquemont, Fournet-Blancheroche, 1770-1890. - [S.l.] : Association Pages d'histoire, 2012. 435 p. : ill. ; 30 cm.
  • Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome III. Autour de Charquemont et Damprichard, d'après la collection de cartes postales de Georges Caille. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1991. 243 p. : cartes postales ; 31 cm.

Témoignages oraux

  • Donzé Jacques, ancien horloger, historien de Charquemont
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)ferme, atelier
  • Parties constituantes non étudiéeslogement, atelier de fabrication, étable, fenil

Localisation

  • CommuneCharquemont
  • Adresse 1 rue de la Paix
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2014