Patrimoine en Franche-Comté - Usine d'horlogerie (usine de boîtes et de bracelets de montre) Jean-Louis Burdet

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Usine d'horlogerie (usine de boîtes et de bracelets de montre) Jean-Louis Burdet

29 bis route de Trévillers
25 - Damprichard
Dossier IA25001134 réalisé en 2013

Illustrations

Historique

En 1969, après des études d'ingénieur au Polytechnicum de Lausanne, Jean-Louis Burdet intègre la société SBBM Burdet, à Damprichard, gérée par son frère Georges. Il s'établit à son compte en 1980 en créant, le 1er janvier, en association avec Émile Péquignet, de Morteau, la Sarl Jean-Louis Burdet. Après avoir occupé le garage de son habitation, cette fabrique de boîtes de montre et bracelets métalliques de haut de gamme est installée dans un bâtiment de la SBBM à Charmauvillers. L'effectif initial de 4 personnes est porté à 29 à la fin de l'année 1980 puis à 42 un an et demi plus tard. Burdet fait alors construire son usine, inaugurée le 24 septembre 1982, sur des plans de l'architecte Pierre Joly, établi au 7 rue de Lorraine à Besançon. Devenue SA, l'entreprise emploie 48 ouvriers en 1985 et exporte 75 % de sa production, pour un chiffre d'affaire total de 16 millions de francs. Elle compte au nombre de ses clients Péquignet, Clyda et Zenith, société pour laquelle elle conçoit et fabrique en 1984 le modèle n° 10 (montre « Platini »). Le site est agrandi par l'entreprise Personeni, de Frambouhans, en 1989 (moitié orientale du corps en rez-de-chaussée perpendiculaire au premier bâtiment) puis à trois reprises encore avant 2001 (moitié occidentale du même corps, atelier ouest puis bâtiment à étage). La dernière extension en 2007 (2700 m2 au nord), par le même entrepreneur, est conçue par des Bisontins : le cabinet d'ingénierie de la construction CEI Gillot-Jeanbourquin (1B route de Marchaux) et l'architecte Joël Laffly (rue Bersot). Dirigée depuis 2008 par Olivier Burdet (fils de Jean-Louis), la société est en 2012 à la tête d'un groupe de plus de 250 personnes. Outre Damprichard (136 personnes), elle compte une unité en Haute-Saône à Port-sur-Saône (Jean-Louis Burdet SAS, route de Bougnon, 21 personnes), une filiale à Morteau (Brademont SAS, 11 rue du Bief, 79 personnes) et une autre en Suisse au Noirmont (rue de la Côte) puis à La Chaux-de-fonds (BM SA, 9 allée du Quartz, 19 personnes).

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 20e siècle, 1er quart 21e siècle

Dates

  • 1982daté par tradition orale, daté par travaux historiques
  • 1989daté par tradition orale
  • 2007daté par tradition orale

Auteurs

Description

Le bâtiment d'origine, en rez-de-chaussée, a des murs en parpaing de béton enduit, une charpente en lamellé collé, un toit à longs pans à pignon découvert au sud, recouvert de matériau synthétique type shingle. Celui de 2007, protégé par un essentage de tôle, a un toit en appentis métallique et des pignons découverts. Les autres constructions sont en béton armé, en rez-de-chaussée (bâtiment central), à étage carré ou étage en surcroît (atelier ouest), avec toit à longs pans à pignons couverts ou à croupes (bâtiment à étage) et tuiles mécaniques ou shingle (bâtiment central).

Afficher les données détaillées

  • Mursbéton / parpaing de béton / enduit / béton / béton armé / enduit / essentage de tôle
  • Toittuile mécanique / métal en couverture / matériau synthétique en couverture
  • Étages1 étage carré
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / croupe / appentis / pignon découvert
  • Escaliersescalier dans-oeuvre
  • Énergiesénergie électrique / achetée

Documentation

Documents figurés

  • La nouvelle usine de la société Jean-Louis Burdet [vue extérieure], photographie imprimée, s.n., s.d. [1990]. Publiée dans : La France horlogère, n° 517, novembre 1990, p. 92.
  • Prises de vues aériennes de l'IGN (20e siècle). Consultables en ligne via le site du Géoportail (www.geoportail.gouv.fr)

Bibliographie

  • 10, le numéro de la réussite à Damprichard. L'horlogerie en pointe avec la qualité de la SA J-L Burdet. L'Est républicain, 17 octobre 1985, ill.
  • 42 employés et un milliard de chiffre d'affaires. Une usine horlogère inaugurée à Damprichard. Le Pays de Franche-Comté, dimanche 26 septembre 1982 : ill.
  • Chez nos fabricants de boîtes de montres. À Damprichard (Haut-Doubs). In : La France horlogère, n° 517, novembre 1990, p. 88-92 : ill.
  • Jean-Louis Burdet tourné vers l'Europe. L'Est républicain, 1989.

Documents multimédias

  • Annuaire des Entreprises de France, le fichier national des chambres de commerce et d'industrie

Témoignages oraux

  • Tissot Claude, ancien cadre de la SBBM Burdet SA. Maîche, 2012
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété d'une société privée

Désignation

  • Dénomination(s)usine d'horlogerie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de conditionnement, atelier de fabrication, bureau, bureau d'études, chaufferie, entrepôt industriel, magasin industriel, stationnement, vestiaire d'usine

Localisation

  • CommuneDamprichard
  • Adresse 29 bis route de Trévillers
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2012