Patrimoine en Franche-Comté - Fromagerie de Charmoille

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Fromagerie de Charmoille

25 rue des Terreaux
25 - Charmoille
Dossier IA25001332 réalisé en 2015

Illustrations

Historique

La société de fromagerie, constituée en 1919, fait construire le bâtiment en 1929 suivant un projet de l'architecte Alphonse Dubois, de Saint-Hippolyte, en date du 25 juin 1927. Le devis, qui se monte à 271 410,78 F dont 242 331,06 F pour la construction, prescrit la provenance de certains matériaux : les moellons doivent de la carrière de Derrière le Mont (commune de Montlebon), les moellons smillés et les chaînes d'angle de celle de la Bragotte (à Belleherbe), les briques de Bourgogne, les tuiles de Saint-Romain-des-Iles (actuellement Saint-Symphorien-d'Ancelles, en Saône-et-Loire), les carreaux de céramique destinés au sol de l'atelier de fabrication et à celui de la cuisine du 1er étage de Pont-Sainte-Maxence (Oise), etc. Les travaux adjugés le 17 mars 1928 à l'entrepreneur Louis Della Chiesa, de Cour-Saint-Maurice, sont reçus provisoirement en novembre 1929 et définitivement en mars, avril et juin 1930 (des travaux supplémentaires seront réalisés en 1931, permettant notamment d'assurer l'alimentation en eau). Les sociétés Alfa Laval à Besançon, Bocquet à Lyon, Thiébaud à Trévillers et Chalon à Nantua sont mises en concurrence pour la fourniture et l'installation du matériel. C'est la Sarl (au capital de 300 000 F) Chalon, Baillet et Mégard, de Nantua (Ain), maison réputée fondée en 1829 suivant son papier à en-tête, qui est retenue. Le marché de gré à gré (d'un montant de 70 000 F) est passé le 10 août 1928 par la commune d'une part, représentée par son maire Paul Monnin et deux conseillers dont le fromager Jules Python, et la société représentée par Jules Chalon de l'autre. Il prévoit "une chaudière à vapeur [verticale] à tubes Field de 5 m2 de surface de chauffe, timbrée à 7 kilos", deux cuves à fromage de 850 l et une de 65 l pour l'aisy, deux brassoirs mécaniques, bacs, étuve et chauffage de la cave, deux presses à fromage "à leviers composés" d'une force maximum de 3 t, deux transporteurs à fromage (avec monorail et palan), une écrémeuse de 2000 l Antilope modèle 6 M et une baratte-malaxeur de 200 l type CBM, un réservoir à petit-lait de 1 950 l, une bascule de 500 kg, un monte-charge manuel, un coffre-fort Bauche, "tuyau acoustique entre la salle et la cave", pompe, etc. L'électrification est effectuée par la Société des Forces électriques du Refrain, représentée par René Schwander, à Montbéliard, moyennant 7 149,40 F. Elle est réceptionnée le 25 octobre 1929 et le reste de l'équipement cinq jours plus tard. Cette année-là, l'établissement traite 584 377 litres de lait pour produire du gruyère. En 1981-1982, avec 10 sociétaires, la coopérative de fromagerie collecte en moyenne 2 500 litres de lait par jour en hiver et 5 500 en été. Elle fusionne le 2 mai 1987 avec celle de Provenchère (dont le bâtiment est transformé en magasin de vente "Aux Produits du Terroir comtois") puis rejoint en 1990 celle de Belleherbe. Elle ferme alors, avec maintien pendant quelques mois d'une boutique de vente de fromage. Elle a été transformée en habitation, l'atelier de fabrication servant de salle d'enseignement artistique privée.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e quart 20e siècle

Dates

  • 1928daté par source

Auteurs

Description

Le bâtiment, aux murs en moellons calcaires enduits, compte un sous-sol, un étage carré et un comble à surcroît desservis par un escalier dans-oeuvre. Il est coiffé d'un toit à longs pans, à demi-croupes et couverture de tuiles mécaniques, le même type de toiture mis en oeuvre sur l'avant-corps central. Les baies ont un encadrement en briques silico-calcaires et sont coiffées d'un arc en plein cintre (rez-de-chaussée) ou segmentaire (étage).

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit
  • Toittuile mécanique
  • Étagessous-sol / 1 étage carré / comble à surcroît
  • Élévationsélévation ordonnancée
  • Couverturestoit à longs pans / demi-croupe / noue
  • Escaliersescalier dans-oeuvre
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Documentation

Documents d’archives

  • 134 O 4 Archives de la commune de Charmoille : Fromagerie (1927-1932)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 134 O 4

Bibliographie

  • Courtieu, Jean (dir.). Dictionnaire des communes du département du Doubs. - Besançon : Cêtre, 1982-1987. 6 t., 3566 p. : ill. ; 24 cm.
  • Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome II. Autour de Maîche et Belleherbe, d'après la collection de cartes postales de Georges Caille. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1990. 231 p. : cartes postales ; 31 cm.
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)fromagerie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, boutique, logement, garage, jardin potager
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) maison

Localisation

  • CommuneCharmoille
  • Adresse 25 rue des Terreaux
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013

Localisation