Patrimoine en Franche-Comté - Ecole communale de Baulay

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Ecole communale de Baulay

rue de l' Église
70 - Baulay
Dossier IA70000801 réalisé en 2016

Illustrations

Historique

Une école existait déjà à Baulay en 1811, comme le révèle un document signé par le Secrétaire d'État, en mars 1811, qui autorise la commune à acquérir le presbytère contre la somme de 5 000 francs, pour y loger l'instituteur.

Les plans de l'école communale réalisés par P. Burtey, instituteur et auteur d'un ouvrage historique sur la commune vers 1900, indiquent qu'à partir de 1840, les bâtiments scolaires étaient situés dans deux bâtiments différents. Face à l'église, de l'autre côté de la place publique servant de cour de récréation (autrefois l'ancien cimetière), se trouvaient l'école des filles et le logement de l'institutrice. Contigu à l'école des filles, le bâtiment à l'angle est la grange de l'instituteur, et dans le prolongement, le logement, puis la cour de l'instituteur.

Côté place de la Résistance, le bâtiment d'angle héberge la mairie et l'école des garçons depuis 1840. En effet, le 19 avril 1838, la décision d'acquérir la maison Forin pour y établir une école et une salle de mairie, est décidée. Les plans de l'architecte Ridoux, datés de 1839, précisent que les terrains des écoles ont été acquis par la commune en 1840, pour la somme de 4 800 francs. Le 30 mars 1842, un rapport de l'architecte évoque les nécessaires réparations à apporter aux maisons d'école et au presbytère. En août 1894, la maison commune subit de nouvelles réparations. Une nouvelle charpente est construite, le zinc en couverture est alors remplacé par des tuiles plates provenant de la tuilerie de Baulay.

Sur la place publique, face à l'église, on retrouve aujourd'hui l'élévation de la grange de l'instituteur, avec son ouverture en plein cintre, la porte et la fenêtre couverts du même linteau, ainsi que l'élévation de l'école des filles, avec ses fenêtres symétriques organisées en trois travées. L'élévation de l'école des garçons est également reconnaissable aujourd'hui avec son soubassement appareillé et ses deux niveaux de trois fenêtres chacun, séparés par une corniche horizontale. Le 10 août 1903, un devis des travaux communaux prévoit la réalisation d'un soubassement en ciment pour la façade de l'école des filles, du côté de la place de l'église, ainsi que l'entretien du dallage du logement de l'instituteur.

Le 1er octobre 1931, une salle de classe enfantine est aménagée dans la salle dédiée à la mairie jusque là. Un courrier de l'Inspection de l'Académie accorde des subventions à la commune pour l'aménagement de cette classe, le 21 décembre 1931. En 1935, un nouveau bâtiment est construit pour y loger l'école communale. Dans le quartier de l'église, au sud-ouest du village, il s'agit du terrain où se trouve la propriété de Monsieur Gluntz, le directeur de la tuilerie de Baulay. Après l'accord de l'Inspection de l'Académie de la Haute-Saône, le 10 août 1935, la municipalité fait un emprunt pour acquérir les immeubles nécessaires à l'installation d'un nouveau groupe scolaire. Le terrain concerné appartient donc à Frédéric Gluntz, qui le vend à la commune pour 92 500 francs. Avant Monsieur Gluntz, le précédent propriétaire des bâtiments était Albert Malapert, entrepreneur de travaux publics. C'est l'architecte Petiguillaume qui mène le projet. En 1935, le maire Charles Gatey est aussi l'instituteur.

Un plan daté du 28 août 1935 présente l'état des propriétés telles que vendues par Monsieur Gluntz, avec ses bâtiments (maisons, remises, bûchers et grange) et jardins potagers, avant la démolition de certains bâtiments et le début des travaux de construction de l'école. Un puits figure sur le plan, dans la cour de l'école. Un devis descriptif des travaux envisagés, également daté du 28 novembre 1935, détaille l'état de la propriété avant les travaux. On note la présence de deux corps de bâtiments principaux et des remises, l'un ayant servi d'habitation aux propriétaires et l'autre de logements ouvriers aménagés par le propriétaire, afin de répondre aux besoins de logement pour la main d'œuvre de sa tuilerie, lorsqu'elle était encore en activité, jusque vers 1931-1932. Ces logements ouvriers comportant des granges et de vastes greniers, sont détruits pour faire place à la construction des nouvelles salles de classe. L'habitation des anciens propriétaires, en matériaux durs, moellons et pierres de taille, avec charpente en chêne et couverture en petites tuiles, peut aisément être reconvertie en logement pour les instituteurs et institutrices. La cour à l'Est et le jardin à l'Ouest qui encadrent la maison, sont maintenus. En revanche les bâtiments servant de logements ouvriers sont rasés afin de construire les nouvelles salles de classe. Deux cours de récréation, avec préaux couverts, une pour les filles, une pour les garçons, sont séparées par un mur en moellons de 1m50 de hauteur "pour éviter la proximité" entre les élèves des deux sexes. L'école accueillera 90 élèves: 45 filles et 45 garçons. Le vaste jardin potager collectif, à l'Ouest, le long de la rue du Pêcheur, est détruit. Le bâtiment neuf est composé de trois corps de bâtiments, constitués par un rez-de-chaussée surélevé et renfermant chacun une salle de classe, une pour filles et une pour garçons et une salle de classe enfantine. Contre la façade au Nord est adossé un préau couvert divisé en deux parties pour les filles et les garçons. Buchers et buanderies sont prévus dans des locaux des remises, déjà existants, à l'Ouest de la cour des filles. Les murs de clôture de la propriété sont conservés et augmentés par un grillage de 1m20 de hauteur. Un puits existant au centre de la cour est maintenu. Le 13 janvier 1936, le rapport de l'architecte départemental donne un avis très favorable à la demande de la commune d'obtenir une subvention de l'État pour l'aider dans ces travaux. En réponse, le 14 septembre 1936, le Ministère de l'Éducation Nationale accorde une subvention de 166 300 francs pour la construction du groupe scolaire. Un courrier daté du 27 février 1939 du Ministère de l'Éducation Nationale apprend que la commune souhaite édifier une quatrième salle de classe et sollicite une nouvelle subvention pour cela. La réponse de l'État est négative, justifiant que trois classes sont suffisantes pour une population de 115 élèves.

Des plans en coupe et en élévation, conservés dans les archives de la commune, datés du 28 novembre 1935, et signés par l'architecte Petitguillaume, montrent l'ensemble du projet de l'architecte, réalisé entre 1935 et 1937. A partir de l'installation des classes dans cette nouvelle école, les anciens locaux laissés vacants, l'ancienne école des filles et l'ancienne maison de l'instituteur sont autorisées à être vendus par la commune. L'ancienne école des garçons redevient donc salle de mairie et salle de réunion. Les deux lots à vendre sont décrits par l'architecte Petitguillaume le 29 août 1938.

Aujourd'hui les bâtiments de l'école sont vacants et en attente de reconversion, car il n'y a plus d'école primaire à Baulay. Les enfants sont scolarisés dans la commune d'Amance.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale19e siècle, 2e quart 20e siècle

Auteurs

Description

L'école actuelle est un bâtiment quadrangulaire, dont la façade principale, au sud, est organisée en trois travées couvertes de toitures à pans. Le groupe scolaire central est magnifié par deux ouvertures en plein cintre et trois fenêtres symétriques. Au milieu de sa toiture, ce groupe scolaire est surmonté d'un décor rectangulaire, géométrique et sobre, en béton moulé polychrome et en céramique émaillée. Les motifs de décor de style "art déco" sont des lésènes en forme de boudins et des damiers colorés. De part et d'autre de ce groupe principal, s'organise symétriquement l'aile de l'école des filles et l'aile de l'école des garçons, avec chacune trois fenêtres en façade. Aux extrémités du bâtiment se trouvent deux petits préaux. La fonction des bâtiments est lisible car l'architecture est parlante, de plus, des lettres en béton moulé explicitent la fonction de chaque travée: "filles", "garçons" et "groupe scolaire" s'affichent sur la façade donnant sur la cour de récréation. Le soubassement est appareillé. La façade arrière, au nord, possédait selon les plans, un long préau couvert. Aujourd'hui cette façade secondaire et le préau ont été remaniés avec une toiture en appentis mais on retrouve les larges ouvertures qui donnaient sur la remise, le bûcher, et la buanderie de l'école.

Afficher les données détaillées

  • Planplan rectangulaire symétrique
  • Murscalcaire / petit appareil / calcaire / moellon / enduit / carrelage mural en céramique
  • Toittuile mécanique
  • Couvrements
  • Élévationsélévation ordonnancée
  • Couverturestoit à longs pans / croupe
  • Techniques de décorcéramique
  • Précisions sur la représentation

    Décor géométrique abstrait en béton moulé et céramique émaillée.

Documentation

Documents d’archives

  • Construction d'un nouveau groupe scolaire, 1935-1937.
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 2O1237/1
  • Logement de l'instituteur en 1811.
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 2 O 1237/3
  • travaux communaux
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 2 O 1237/3
  • Acquisition de la maison et travaux de la maison commune et école 1839 - 1894 - 1937
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 2 O 1237/4
  • Construction du nouveau groupe scolaire 1935-1937
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 2 O 1237/5

Documents figurés

  • Plans de la maison commune et école des garçons, plan, architecte Ridoux, 1839
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 2 O 1237/4
  • Plans des écoles et logements de Baulay, P. Burtey.
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 194_T_46
  • Les Ecoles. Carte postale
    Lieu de conservation : Archives communales, Baulay
  • Plan du bâtiment que la commune se propose d'acquérir pour y loger l'instituteur. 1811.
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 2 O 1237/3
  • Commune de Baulay, maison d'école des filles, architecte Ridoux, 30 mars 1842.
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 2 O 1237/3
  • Baulay, plans des immeubles à acquérir en vue de l'aménagement d'un groupe scolaire, 1935. Architecte Petitguillaume. 28 août 1935.
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 2 O 1237/5
  • Réparations à la maison commune, plan en coupe de la ferme centrale du comble, le 5 août 1894. Architecte J.B. Martin.
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 56 E Dépôt 28
  • Cadastre napoléonien, Baulay, 1834. Section A.
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul
  •  

Désignation

  • Dénomination(s)école, groupe scolaire

Localisation

  • CommuneBaulay
  • Adresse rue de l' Église
  • Milieu d'implantationen village
  • Aire d'étude et cantonVal de Saône - Port-sur-Saône

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Gandini Julie
  • Date de l'étude2016

Localisation