Patrimoine en Franche-Comté - Tuilerie et briqueterie, actuellement logement et ferme

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Tuilerie et briqueterie, actuellement logement et ferme

7 route de Besançon
70 - Champtonnay
Dossier IA70000335 réalisé en 2008

Illustrations

Historique

Par ordonnance royale du 19 février 1839, Noël Poisse, Jean-François Jeannot et Joseph Tiébaud sont autorisés à construire une tuilerie au lieu-dit "les Vendues". Le linteau de la porte du logement est gravé du millésime 1839. La tuilerie aurait été acquise par Claude Dubois en 1842. Le 3 février 1858, Nicolas Dubois obtient l'autorisation de construire un aqueduc sur le fossé de la route pour accéder à la carrière d'argile. La tuilerie est exploitée par trois générations de la famille Dubois (Nicolas, Henri, puis Emile) , jusqu'à sa fermeture en 1922. Cette entreprise familiale n'aurait jamais été mécanisée. Elle produisait des tuiles plates, des briques, des carreaux de sol et de la chaux. La terre était extraite à l'est des bâtiments et malaxée à la main. Les pièces étaient formées dans des moules métalliques et en bois. Après un passage dans le séchoir, elles étaient cuites dans le four chauffé au bois. Les bâtiments ont été reconvertis peu après la fermeture en exploitation agricole : le bâtiment du four abrite encore aujourd'hui une étable, et le séchoir sert de fenil et d'étable. Ces deux édifices n'ont quasiment pas été modifiés depuis la fin de l'activité, ce qui a valu au site une inscription à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques en 1993.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e quart 19e siècle

Dates

  • 1839porte la date, daté par travaux historiques

Description

Le bâtiment du four possède une charpente en sapin, avec toit à croupes et tuile plate, coiffée d'un large lanterneau débordant à l'aplomb du four. Ce dernier, construit extérieurement en moellon de calcaire, a son entrée aujourd'hui obturée par une citerne. Le séchoir possède une charpente en chêne et sapin, avec toit à longs pans et croupes, dont la couverture de tuile plate et mécanique aurait été reprise en 1961. Ces bâtiments, caractéristiques par leur hautes toitures dont les versants descendent presque au niveau du sol, communiquent par un passage couvert. Le logement, construit en moellon de calcaire enduit, comprend un étage carré, et est couvert d'un toit à longs pans en tuile plate. Le bâtiment en retour d'angle, abritant une étable et un fenil, est couvert d'un toit à demi-croupes, tuile plate et mécanique.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / enduit / moellon
  • Toittuile mécanique / tuile plate
  • Étages1 étage carré
  • Couvrementscharpente en bois apparente
  • Couverturestoit à longs pans / appentis / croupe / demi-croupe
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Intérêt, protection et statut

L'établissement de Champtonnay constitue l'un des derniers témoins de l'industrie de la tuilerie-briqueterie régionale, représentée au 19e siècle par de nombreuses et petites unités de fabrication.

Afficher les données détaillées

  • Éléments remarquables atelier de fabrication, pièce de séchage
  • Protection Monument historiqueinscrit MH partiellement (05/10/1993)
  • Précisions sur la protection

    Hangar du four et hangar de séchage, y compris le passage couvert qui les relie (cad. ZD 71) : inscription par arrêté du 5 octobre 1993.

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)tuilerie, briqueterie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, four industriel, pièce de séchage, logement, four à pain, poulailler, étable, fenil
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) logement, ferme

Localisation

  • CommuneChamptonnay
  • Adresse 7 route de Besançon
  • Milieu d'implantationisolé
  • Lieu-dit Vendue la
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Gray

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2008

Localisation