Patrimoine en Franche-Comté - Moulin à farine, puis minoterie

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Moulin à farine, puis minoterie

R.D. 23
70 - Soing-Cubry-Charentenay
Dossier IA70000355 réalisé en 2008

Illustrations

Historique

Le moulin figure sur la carte de Cassini (1760). Vendu en 1794 à Jean-François Cugnet de Ballerand pour 43 200 livres, il comprend alors trois tournants : deux pour les meules et un pour l'huilerie et la foulerie. Il est entièrement détruit dans le courant de l'année 1836. Pierre Nicolas Morel demande en 1847 l'autorisation de le reconstruire, et obtient la réglementation du régime hydraulique par décret présidentiel du 26 mars 1851. En 1856, son propriétaire parle de la reconstruction qui a coûté 84 000 francs, et du matériel presque encore neuf, d'un montant de 60 000 francs. Le moulin est converti en minoterie, vraisemblablement vers 1880. Appelé moulin de commerce en 1900, elle peut moudre 90 000 hl de blé par an. Elle est exploitée par Georges Barberot, puis par ses deux fils à partir de 1960. La production annuelle atteint 28 000 quintaux de farine en 1938. Au moment de sa fermeture en 1999, l'établissement traite également les céréales secondaires pour le bétail. Tout le matériel a été vendu. En 1856, le moulin comprend quatre tournants pour la mouture du blé de commerce et deux tournants pour la mouture à façon. Vers 1900, deux turbines de 20 ch actionnent cinq appareils à cylindres et deux paires de meules. Une turbine de 55 ch et un moteur à gaz pauvre de 70 ch sont en service en 1938. Une turbine est encore en place en 2008. La minoterie emploie 6 ouvriers en 1900.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e moitié 19e siècle

Description

La minoterie est construite en lit de rivière de la Saône. Elle est bâtie en moellon de calcaire enduit, couverte d'un toit à croupes en tuile plate, et comprend trois étages carrés. Le magasin industriel est également construit en moellon de calcaire enduit, couvert d'un toit à demi-croupes en tuile mécanique.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / enduit / moellon
  • Toittuile mécanique / tuile plate
  • Étages3 étages carrés
  • Couverturestoit à longs pans / croupe / demi-croupe
  • Énergiesénergie hydraulique / produite sur place / turbine hydraulique / énergie électrique / achetée
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Documentation

Documents figurés

  • Plan géométrique du moulin de Soing et ses dépendances appartenant à Mr Morel [...]. Plan, plume, lavis, par Bourquin, s.d. [1837], échelle 1:200
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 254 S 4
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)moulin à farine, minoterie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, magasin industriel, transformateur, logement

Localisation

  • CommuneSoing-Cubry-Charentenay
  • Adresse R.D. 23
  • Milieu d'implantationisolé
  • Lieu-dit Moulin le
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Fresne-Saint-Mamès
  • Hydrographiela Saône

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2008

Localisation