Patrimoine en Franche-Comté - Maison et atelier d'horlogerie de Marc Morel

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et atelier d'horlogerie de Marc Morel

35 rue des Cités
25 - Charquemont
Dossier IA25001318 réalisé en 2014

Illustrations

Historique

En 1929, l'Office public d'Habitations à bon marché du Doubs fait construire une trentaine de maisons identiques en un lieu qui prend le nom des Cités. Celle au 35 rue des Cités accueille l'horloger Marc Morel (né en 1914 ou 1915), fils de Victor Morel (habitant au 10 rue Victor Hugo), fabricant d' "écorces" de cylindre (l'écorce est la paroi du cylindre, l'une des pièces de l'échappement du même nom) et agent d'assurances. Marc est associé avec son frère Emma, demeurant au n° 43 de la même rue (avec lequel il partagera le portefeuille d'assurances de son père - compagnies la Foncière et la Séquanaise - au décès de ce dernier en 1951). Il est à la tête d'une fabrique de montres (exploitant la marque Emarel), signalée sur son papier à en-tête au n° 32 mais occupant bien le n° 35, qui emploie cinq personnes en 1949. C'est une affaire en nom personnel (la société Marc Morel et Cie créée en 1949 est dissoute dès l'année suivante). Il fait bâtir en 1957 une maison avec atelier au 4 rue de la 1ère Armée, à proximité de celle de son frère Jean, également fabricant de montres. Ce bâtiment n'abrite plus d'activité productive.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e quart 20e siècle

Description

Bâtie sur un modèle assez répandu dans la cité, la maison a des murs de moellons calcaires enduits. Vraisemblablement dotée d'un sous-sol, elle comporte un étage carré (desservi par un escalier dans-oeuvre), coiffé d'un toit à longs pans et pignons couverts, avec couverture en tuiles mécaniques. Un garage en pan de bois essenté de planches, protégé par un toit en appentis, a été bâti contre le mur gouttereau nord-ouest.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit / bois / pan de bois / essentage de planches
  • Toittuile mécanique
  • Étagessous-sol / 1 étage carré
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / appentis
  • Escaliersescalier dans-oeuvre

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 128 Cadastre de la commune de Charquemont, 1812-1963- 3 P 128/1 : Registre des états de sections (1812)- 3 P 128/2-3 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties [1823-1906]- 3 P 128/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1882-1910)- 3 P 128/8-9 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1911-1963)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 128
  • 50 J 35 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1948-1963
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 35

Bibliographie

  • Simonin, Michel. L'horlogerie au fil du temps et son évolution en Franche-Montagne, sur le plateau de Maîche. - Maîche : M. Simonin, 2007. 143 p. : ill. ; 30 cm.

Témoignages oraux

  • Donzé Jacques, ancien horloger, historien de Charquemont
  • Frésard Jean-Louis, fondateur de la société éponyme. Charquemont
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, garage, logement

Localisation

  • CommuneCharquemont
  • Adresse 35 rue des Cités
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2014