Patrimoine en Franche-Comté - Maison et atelier d'horlogerie de Paul Moutarlier puis des Ets Charles Bernard

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et atelier d'horlogerie de Paul Moutarlier puis des Ets Charles Bernard

10 rue du Maréchal Foch
25 - Villers-le-Lac
Dossier IA25001457 réalisé en 2016

Illustrations

Historique

La maison est bâtie en 1898 ou 1899 pour l'horloger Paul Moutarlier (1855-1934), maire de Villers-le-Lac de 1893 à 1919. Fils de Séraphin Moutarlier (1817-1876), frère de Francis Moutarlier (1859-1902) et beau-frère d'Ulysse Anguenot et de Louis Billod-Morel, Paul était, comme Anguenot, planteur d'échappement avant de s'installer fabricant de montres en 1893 (d'après la Fabrique d'Horlogerie de Fontainemelon, il a été le premier dans le val de Morteau à se fournir en ébauches suisses chez eux). Spécialiste des montres à quantième, il est cependant classé dans la rubrique dorage-nickelage de l'Indicateur Davoine de 1896-1897. En 1906, il est dit l' "un des plus gros fabricants de Villers-le-Lac [qui] occupe un nombreux personnel d'ouvriers" et excelle dans la montre extra-plate : il affiche alors comme spécialité les montres à échappement à ancre avec barillets indépendants, dans des calibres de 16 à 19 lignes. Son affaire est peut-être reprise en 1920 sous forme d'une société en nom collectif Les fils de Paul Moutarlier réunissant Théodore (1892-1964), fils de son premier mariage en 1884 avec Marie Valentine Hermance Chopard-Guillaumot, et Robert Maurice Armand (né en 1905), fils d'un deuxième mariage avec Marguerite Alphonsine Roussel-Galle. Vers 1931, Théodore acquiert une maison au 18 rue du Quartier neuf, dans laquelle il établit la maison Moutarlier Fils. Le bâtiment passe ensuite aux filles de son premier mariage : vers 1926 à Irène Léa, mariée à Louis Alphonse Dangelzer (vétérinaire à Morteau), puis vers 1937 à Marthe Henriette, mariée en 1912 avec un autre horloger, Charles Bernard ou Bernard-Granächer (1887-1948). Beau-frère de l'horloger Hubert Lambert (établi au n° 6 de la même rue), ce dernier se déclare en 1948 spécialiste des montres-bracelets, à échappement à cylindre ou à ancre, de forme ovale, tonneau ou rectangulaire, dans les calibres 5 1/4, 6 1/2, 8 3/4 et 10 1/2 lignes. Après son décès, son affaire est transformée en 1949 en Sarl des Etablissements Charles Bernard (au capital de 500 000 F). Elle est exploitée par sa fille Madeleine (1914-1998) et se trouve classée en 1965 dans la catégorie des entreprises de 0 à 10 salariés (elle n'a en effet qu'un ouvrier, deux au maximum dans les années 1980-1990). L'entreprise disparaît au décès de Madeleine et, depuis, le bâtiment a été transformé en immeuble et doté d'un garage.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 19e siècle

Dates

  • 1898daté par source

Description

La maison, aux murs de moellons calcaires enduits et coiffée d'un toit à croupes et tuiles mécaniques, comporte deux étages de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage en surcroît, desservis par un escalier dans-oeuvre tournant à retours. Le premier étage de soubassement, accessible au sud par un escalier extérieur droit, est percé de fenêtres horlogères à encadrement en briques en arc segmentaire. Le garage est en béton enduit et couvert d'une terrasse en béton.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie horlogère
  • Murscalcaire / moellon / enduit / béton / enduit
  • Toittuile mécanique / béton en couverture
  • Étages2 étages de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 1 étage carré / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / croupe / terrasse
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier tournant à retours avec jour / en charpente / escalier de distribution extérieur / escalier droit / en maçonnerie
  • Énergiesénergie électrique / achetée

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 628 Cadastre de la commune de Villers-le-Lac, 1817-1973- 3 P 628 : Atlas parcellaire (18 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Vial et Girardier, 1817- 3 P 628/1-2 : Registre des états de sections (1817 ?) - 3 P 628/3-4 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties, 1822-1910- 3 P 628/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 628/10-12 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1973
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 628
  • 50 J 20 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1947-1963
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 20
  • 4 U 17/258 Justice de paix de Morteau. Sociétés constituées, modifiées ou dissoutes de 1920 à 1955
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 4 U 17/258
  • Papier à en-tête de Paul Moutarlier, 11 août 1899
    Lieu de conservation : Collection particulière : Brice Leibundgut, Paris

Documents figurés

  • Villers-le-Lac près la chute du Doubs [vue d'ensemble du village depuis la rive droite, en amont du pont], carte postale, par Robert Fils au Locle, 1898 ou 1899, Billot-Morel éd. Porte la date 1901 (tampon) au verso. Publiée dans : Vuillet, Bernard. Le val de Morteau et les Brenets en 1900. - 1978, p. 110 (porte la date 15 octobre 1899 au recto).
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • 421. Villers-le-Lac - Quartier neuf [les rues du Doubs et du Lac vues de la rive droite], carte postale, s.n., 1er quart 20e siècle [entre 1905 et 1908]. Porte la date 1912 (tampon) au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jean-Claude Vuez, Villers-le-Lac
  • 57 - Villers-le-Lac [vue d'ensemble, depuis l'est], carte postale, s.n., s.d. [1er quart 20e siècle, entre 1908 et 1914 ?], L. A. Haldimann-Pasche éd.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jean-Claude Vuez, Villers-le-Lac
  • 213 - Villers-le-Lac - Vue générale [vue d'ensemble, depuis l'est], carte postale, s.n., s.d. [1er quart 20e siècle], Gaillard-Prêtre éd. à Besançon
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • 360. Villers-le-Lac [les rues du Doubs et du Lac vues de la rive droite], carte postale, s.n., s.d. [années 1920 ?]. Publiée dans : Vuillet, Bernard. Le val de Morteau et les Brenets en 1900. - 1978, p. 116.
  • 71. Lac-ou-Villers (Doubs). - Vue générale [le quartier des rues du Lac et du Doubs, depuis l'est], carte postale, s.n., s.d. [décennie 1930]
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces

Bibliographie

  • Briselance, Claude-Gilbert. L'horlogerie dans le val de Morteau au XIXe siècle (1789-1914). - 1993. 2 vol., XXXII-398 - III-420 f. : ill. ; 30 cm. Mém. maîtrise : histoire contemporaine : Besançon : 1993
  • Les établissements horlogers en France. - S.l. : s.n., mars 1965. 17 p. ronéotypées ; 20 cm.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Michel Simonin, Maîche
  • Morel-Fourrier, Henri. Au pays de l'horlogerie (suite). Impressions d'un horloger détaillant [visite d'ateliers d'horlogerie de Villers-le-Lac]. La France horlogère, 6e année, n° 118, 15 mai 1906, p. 10-11 : ill.
  • Les pionniers de l'horlogerie à Villers-le-Lac. Horlogerie ancienne, Revue de l'Association française des Amateurs d'Horlogerie ancienne, n° 24, 2e semestre 1988, p. 37-53 : ill.
  • Ville de Lac-ou-Villers (Doubs) : Guide et souvenir de l'exposition horlogère et artisanale organisée par les élèves des cours du soir du 6 au 14 mai 1944. - Morteau : Impr. André Genre, 1944. 36 p. ; 20 cm.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jean-Claude Vuez, Villers-le-Lac
  • Vuillet, Bernard. Le val de Morteau et les Brenets en 1900, d'après la collection de cartes postales de Georges Caille. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1978. 294 p. : cartes postales ; 31 cm.

Documents multimédias

  • Guichard, Jean-Marie. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/
  • Monneret, Christian. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Témoignages oraux

  • Droz Yves, collectionneur de pièces horlogères et fondateur du Musée de la Montre, Villers-le-Lac
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier

Localisation

  • CommuneVillers-le-Lac
  • Adresse 10 rue du Maréchal Foch
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2015