Patrimoine en Franche-Comté - Immeuble et atelier d'horlogerie Monnin-Briot

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Immeuble et atelier d'horlogerie Monnin-Briot

rue de l' Eglise
25 - Charquemont
Dossier IA25001291 réalisé en 2014

Illustrations

Historique

L'immeuble est connu localement comme Maison de la Goule : cette appellation renvoie à la société des Forces électriques de la Goule, fondée le 2 décembre 1893 à Saint-Imier (Suisse) et auteur de la centrale hydroélectrique de la Goule (commune de Noirmont, Suisse) qui, entrant en activité début 1895, dessert rapidement les communes françaises limitrophes. La matrice cadastrale n'a pas enregistré cette filiation mais renvoie à une construction vers 1897 pour Ernest Binétruy, demeurant place de l'Hôtel de Ville comme son oncle Alcime (à la tête d'une fabrique réputée être l'une des plus anciennes de Charquemont). Le bâtiment (alors cadastré E 65-68) passe vers 1931 à Georges Schell (domicilié à Charquemont puis au café de la Paix à Montbéliard) et vers 1939 à Gustave Perrot-Audet fils (3 rue Pasteur), qui en loue les logements. Joseph Monnin-Briot s'y établit à la Libération. Fils de l'horloger Numa Monnin installé au 8 rue de l'Eglise, il était associé de 1929 à 1947 ou 1948, au sein de la Sarl Numa Monnin et ses Fils, avec ses frères Georges (1894-1988, repreneur de l'atelier familial), Roger (1897-1980, au 15 A rue des Lilas), René (1899-1982, dans le bâtiment du café de la Liberté puis dans l'ancien atelier Feuvrier du 15 rue du Général Leclerc) et Louis (1906-?, qui part tenir l'Horlogerie-bijouterie de l'Auxois au 5 rue de la Liberté à Semur-en-Auxois, Côte-d'Or). Au 12 rue de l'Eglise, Joseph fabrique en famille des montres sous la marque Thexa (en 1953, il achète 5 350 ébauches françaises : 3 750 des Ets Cupillard de Villers-le-Lac, 200 Maire et Perrier à Maîche, 1 000 de l'Horlogerie de Savoie et 400 de la Fabrique d'Ebauches de Montres du Genevois à Annemasse ou Femga). N'abritant plus d'activité productive, l'immeuble a été doté de garages durant la décennie 1990.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 19e siècle

Description

L'immeuble a des murs de moellons calcaires enduits et un toit à longs pans et pignons couverts, à couverture de tuiles mécaniques. Il comporte un sous-sol, deux étages carrés et un étage en surcroît, desservis par un escalier tournant à retours en bois. Au rez-de-chaussée, sur son mur pignon ouest, sont encore visibles des baies multiples partiellement murées. Les garages, en parpaings de béton enduits, sont coiffés d'un toit à un pan en béton.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie multiple
  • Murscalcaire / moellon / enduit / béton / parpaing de béton / enduit
  • Toittuile mécanique / béton en couverture
  • Étagessous-sol / 2 étages carrés / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / toit à un pan
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier tournant à retours avec jour / en charpente

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 128 Cadastre de la commune de Charquemont, 1812-1963- 3 P 128/1 : Registre des états de sections (1812)- 3 P 128/2-3 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties [1823-1906]- 3 P 128/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1882-1910)- 3 P 128/8-9 : Matrice cadastrale des propriétés bâties (1911-1963)
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 128
  • 50 J 35 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1948-1963
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 35

Documents figurés

  • Charquemont (Doubs) - Usine Walker (vue extérieure), carte postale coloriée, s.n., s.d. [début 20e siècle, entre 1904 et 1907], Bauer et Marchet éd. à Dijon. Porte la date 14 mars 1907 (tampon au recto) ; logo Bauer et Marchet (BM) utilisé de 1904 à 1909Publiée dans : Vuillet, Bernard. Entre Doubs et Dessoubre. Tome III. Autour de Charquemont et Damprichard. - 1991, p. 124. Egalement dans : Simonin, Michel. L'horlogerie au fil du temps et son évolution en Franche-Montagne, sur le plateau de Maîche. - 2007, p. 26.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jacques Donzé, Charquemont
  • Prises de vues aériennes de l'IGN (20e siècle). Consultables en ligne via le site du Géoportail (www.geoportail.gouv.fr)

Bibliographie

  • Simonin, Michel. L'horlogerie au fil du temps et son évolution en Franche-Montagne, sur le plateau de Maîche. - Maîche : M. Simonin, 2007. 143 p. : ill. ; 30 cm.

Témoignages oraux

  • Donzé Jacques, ancien horloger, historien de Charquemont
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)immeuble, atelier
  • Parties constituantes non étudiéeslogement, atelier de fabrication, garage

Localisation

  • CommuneCharquemont
  • Adresse rue de l' Eglise
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Maîche

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2014