Patrimoine en Franche-Comté - Usine de transformation des métaux dite forge Clément, actuellement centrale hydroélectrique

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Usine de transformation des métaux dite forge Clément, actuellement centrale hydroélectrique

Illustrations

Historique

En 1852, Claude Javelier et Nicolas Pierre Clément, entrepreneurs à Remiremont (88) , s'associent pour fonder une usine de fabrication d'outils forgés à Corravillers. En 1854, une demande adressée à l'administration préfectorale émanant de Clément Paxion, également entrepreneur à Remiremont et vraisemblablement directeur de l'établissement, porte sur l'autorisation d'établir un canal et un réservoir pour "l'usine à fabriquer les faulx" qu'il construit sur la rivière du Breuchin. La forge est réglementée par arrêté préfectoral le 29 avril 1856. En 1859, Claude Javelier quitte la société et laisse N. P. Clément seul à la tête de l'entreprise. L'établissement compte alors un atelier de forge mesurant 22 mètres sur 10 et une maison d'habitation. Il sera progressivement agrandi en 1875, 1881, 1894 et vers 1905. En 1899, la société, dénommée Les Fils de P. Clément, exploite également la forge d'Uzemain (88). D'abord qualifiée de taillanderie (la production de faux cesse avant la Première Guerre mondiale) , l'usine se spécialise vers la production d'outils agricoles (pioches, pelles, pics, râteaux, houes, etc.). Elle écoule une grosse partie de sa production en direction des colonies françaises. Un atelier de tournerie sera annexé à l'établissement pour la production des petits manches d'outils, employant trois personnes. Le système de distribution d'énergie "mécanique", par arbres de transmission, courroies et poulies a progressivement été supprimé et remplacé dans les années 1960 par des moteurs électriques individuels. Un entrepôt de stockage de fournitures (peintures, vernis, palettes) est détruit vers 1985. L'atelier de soudure, situé dans la cour, est détruit vers 1975. Suite à un incendie, le bâtiment abritant les ateliers de vernissage, de menuiserie (tournerie) et de conditionnement a été amputé de son étage et reconstruit avec des matériaux modernes. L'atelier de polissage a été transféré à son emplacement actuel vers 1975. La société reste dans la famille Clément jusqu'à la fermeture en 2004, successivement dirigée par Léon, Henri et Philippe. Après un dépôt de bilan en 1996, l'usine est reprise par la société Forge de Magne, implantée à Douzy (08) , qui cesse ses activités en novembre 2004 et transfert la production subsistante (outillage de jardin) sur le site de Douzy. Les bâtiments ont ensuite été acquis par un industriel, qui exploite les turbines pour produire de l'électricité. Le parc machines a été acheté par la communauté de communes des 1000 Etangs, qui souhaite, via l'association des Amis de la forge Clément, ouvrir le site à la visite. En 1855, trois turbines de 25, 18 et 10 ch actionnent trois marteaux et deux autres turbines de 5 ch alimentent les ventilateurs de deux feux de forge. Un laminoir est mentionné en 1899. Le laminoir duo à tôles, implanté vers 1914, disparaît dans les années 1950. Une machine à vapeur, installée vers 1910, est supprimée en 1945. Présence de trois turbines en fonctionnement en 2005. 18 ouvriers en 1875, une centaine en 1918, 36 en 1938, 5 en 1995.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e moitié 19e siècle
  • Principale20e siècle

Dates

  • 1875daté par source, daté par travaux historiques, daté par tradition orale
  • 1881daté par source, daté par travaux historiques, daté par tradition orale
  • 1894daté par source, daté par travaux historiques, daté par tradition orale

Description

Site desservi par embranchement ferroviaire. Les divers ateliers de fabrication sont construits en moellons de grès enduits, en rez-de-chaussée, couverts de toits à longs pans en tuile mécanique. Le bâtiment abritant les logements comprend un sous-sol, 2 étages carrés et un étage en surcroît. Il est construit en moellons de grès enduits et couvert d'un toit à longs pans.

Afficher les données détaillées

  • Mursgrès / moellon / enduit / béton / parpaing de béton / brique
  • Toittuile mécanique
  • Étagessous-sol / 2 étages carrés / étage en surcroît
  • Couvrementscharpente en bois apparente
  • Couverturestoit à longs pans / appentis
  • Énergiesénergie hydraulique / produite sur place / turbine hydraulique / énergie thermique / produite sur place / énergie électrique / achetée
  • État de conservationétablissement industriel désaffecté

Documentation

Documents figurés

  • Projet de règlement de l'usine à faulx de Corravillers au sieur Clément Paxion. Plan des lieux. Dessin, plume, lavis, 1855, par Celler (ingénieur)
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 277 S 18
  • Schéma de localisation des machines en 1954. Dessin par Guyot, Claude, mis au net par André Céréza.
    Lieu de conservation : Collection particulière : J.-M. Clément
  • Corravillers (Hte-Saône). - Les Forges. Carte postale, s.d. [début 20e siècle], par Chaffenet (photographe)
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 11 Fi 176/8
  • Schéma de localisation des machines en 1920. Dessin par Clément, Jean-Marie, mis au net par André Céréza,
    Lieu de conservation : Collection particulière : J.-M. Clément
  • Outils vendus par la société dans les années 1960 : crocs, échardonnoirs. Dessin, 1962. Dans : [Catalogue des Etablissements Léon Clément et Cie], dactyl., s.n., 1962.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Michel Pinot, La Longine
  • Corravillers (Haute-Saône) - La Forge et les Hauteurs Nord. Carte postale, s.d. [début 20e siècle].
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 11 Fi 176/1
  • Outils vendus par la société dans les années 1960 : plantoirs, rabots, ratissoires. Dessin, 1962. Dans : [Catalogue des Etablissements Léon Clément et Cie], dactyl., s.n., 1962.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Michel Pinot, La Longine
  • Projet de règlement de l'usine à faulx de Corravillers au sieur Clément Paxion. Plan des lieux [coupes et élévations]. Dessin, plume, lavis, 1855, par Celler (ingénieur)
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 277 S 18
  • Les Fils de P. Clément, successeurs. Papier à en-tête, 1899.
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 277 S 18
  • Projet de règlement de l'usine à faulx de Corravillers au sieur Clément Paxion. Plan des lieux [détail]. Dessin, plume, lavis, 1855, par Celler (ingénieur)
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 277 S 18
  • Corravillers (Haute-Saône). Le saut de la Forge en hiver. Carte postale, s.d. [fin 19e ou début 20e siècle].
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 11 Fi 176/7
  • Outils vendus par la société dans les années 1960 : pelles. Dessin, 1962. Dans : [Catalogue des Etablissements Léon Clément et Cie], dactyl., s.n., 1962.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Michel Pinot, La Longine
  • Outils vendus par la société dans les années 1960 : houes. Dessin, 1962. Dans : [Catalogue des Etablissements Léon Clément et Cie], dactyl., s.n., 1962.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Michel Pinot, La Longine
  • Etablissements Léon Clément et Cie. Papier à en-tête, 1938.
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 5 M
  •  

Intérêt, protection et statut

La forge Clément conserve dans ses ateliers un ensemble de machines datant du 20e siècle, ayant servi à la production d'outils agricoles forgés et découpés, ainsi qu'une grande quantité d'objets tels que modèles, ébauches et formes.

Afficher les données détaillées

  • Éléments remarquables machine de production
  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)usine de transformation des métaux
  • Parties constituantes non étudiéesbureau, logement patronal, logement d'ouvriers, atelier de fabrication, atelier de conditionnement, magasin industriel, atelier de réparation, cheminée d'usine, transformateur, salle des machines, bief de dérivation, bassin de retenue, conduite forcée
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) centrale hydroélectrique

Localisation

  • CommuneCorravillers
  • Adresse R.D. 6
  • Milieu d'implantationen village
  • Lieu-dit Champs Fauvey
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Faucogney-et-la-Mer
  • Hydrographiedérivation du Breuchin

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2004

Localisation

Oeuvres contenues

Voir tout

Voir aussi