Patrimoine en Franche-Comté - Maison et atelier d'horlogerie des Ets Georges Schwartzmann

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et atelier d'horlogerie des Ets Georges Schwartzmann

16 rue Charles Brügger
25 - Morteau
Dossier IA25001777 réalisé en 2018

Illustrations

Historique

La maison est bâtie à la fin du 19e siècle ou au tout début du 20e, soit vers 1893 par l'entrepreneur Joseph Billard qui la cède l'année suivante au préposé des douanes Pierre Philippe Jeanguyot (lequel l'agrandit vers 1897 et 1904), soit à cette époque pour le charcutier Eugène Léopold César dit Paul Bidal (1861-1948) - propriétaire de celle voisine (actuel 15 rue Fauche) - qui la rehausse d'un comble à surcroît et l'agrandit vers le sud avant 1912. Elle passe vers 1936 à deux des filles de Paul Bidal, Marguerite et Jeanne, cette dernière épouse de Georges Schwartzmann (1889-1962), fils de l'horloger François Fridolin Schwartzmann (1851-1913) qui, issu d'une famille originaire d'Autriche (dans la région d'Innsbruck), avait repris avant 1908 la fabrique d'horlogerie Dodane-Vieille à Morteau. A la mort de son père, Georges avait participé le 11 août 1913 à la fondation de la société en nom collectif et commandite simple Schwartzmann Frères, l'associant à ses frères et à sa soeur : Jules (1883-1940), Paul (1884-1963), Auguste (1887-1969), Léon (1891-1948), Berthe (1893-1976) et Pierre (1902-1990). Il avait quitté cette entreprise, dirigée par Jules et Auguste (et qui sera par la suite reprise par les descendants du premier, établis au 12 rue René Payot), pour créer le 29 novembre 1919 la sienne avec Paul. Leur société s'est installée dans la maison Bidal du 16 rue Brügger (dont l'adresse est alors 7 bis rue Fauche). Les Ets Georges Schwartzmann deviennent avant 1951 Georges Schwartzmann et Fils (Sarl au capital de 1 million F) lorsque Robert est associé à l'affaire. Ils fabriquent des montres de poche sous les marques Elite et Chrono-Regla (déposées en 1912 par Numa Paicheur), et sous la marque Chrono-Prim'Or. C'est une petite affaire qui a un potentiel total de 3 800 ébauches et déclare en 1955 avoir acheté 1 760 ébauches françaises (100 au calibre 5 1/4, 660 en 10 1/2 et 1 000 en 18 lignes). Elle en utilise 900 les cinq premiers mois de l'année 1961 : 600 Parrenin et 200 Cupillard, de Villers-le-Lac, et 100 de l'Horlogerie de Savoie, d'Annemasse. On ne sait pas à quelle date disparaît l'entreprise (toujours signalée en 1978). La maison n'abrite plus d'activité productive.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principalelimite 19e siècle 20e siècle

Description

La maison a des murs en moellons calcaires enduits et un toit à longs pans, égouts retroussés, pignons couverts et tuiles mécaniques. Elle comporte un sous-sol, un étage carré et un étage en surcroît, desservis par des escaliers dans-oeuvre. Les baies ont des encadrements en briques grises et sont majoritairement en arc segmentaire (certaines sont en arc plein cintre sur la façade occidentale). Des fenêtres multiples sont visibles au rez-de-chaussée de la façade orientale (du côté de l'extension, donc vers le sud). Deux petits corps de bâtiments à deux niveaux (WC ?) s'appuient contre cette façade et un bûcher en appentis contre le mur pignon nord.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie multiple
  • Toittuile mécanique
  • Étagessous-sol / 1 étage carré / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / appentis
  • Escaliersescalier dans-oeuvre

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 412 Cadastre de la commune de Morteau, 1816-1978- 3 P 412 : Atlas parcellaire (11 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Girardier et Mestre, 1816-1817- 3 P 412/1 : Registre des états de sections, 1818- 3 P 412/4-5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1823-1875. Le 1er volume manque.- 3 P 412/2-3 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1876-1914- 3 P 412/6 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 412/7-9 : Matrice cadastrale des propriétés non bâties, 1911-1965- 3 P 412/10-13 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1978
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 412
  • 50 J 41 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1947-1962
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 41

Documents figurés

  • Commune de Morteau. Voirie urbaine. Plan d'alignements. 1° Rue nouvelle Loucheur ou Rue de la Côte, 2° Place de la Halle, photocopie d'un dessin (plume, lavis), par le géomètre Chatot, Villars-Saint-Georges le 1er juillet 1930, échelle 1/500, 30 x 105 cm
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Leiser, Morteau
  • 3003. Morteau [vue d'ensemble plongeante depuis le nord], carte postale, s.n., [limite 19e siècle 20e siècle, entre 1896 et 1904], J. Farine et Cie éd. au Locle et à Morteau. Porte la date 10 septembre 1904 (tampon) au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • 235 - Morteau pittoresque [vue d'ensemble plongeante depuis le nord], carte postale, s.n., [1er quart 20e siècle, entre 1896 et 1912], Gaillard-Prêtre éd. à Besançon. Porte la date août 1912 (tampon) au recto.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • 44 - Morteau en hiver, carte postale, s.n., [1er quart 20e siècle, avant 1912], Farine Frères éd. à La Chaux-de-Fonds, Le Locle et Morteau. Porte la date 21 mars 1912 (tampon) au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • 1257. Morteau - Vue panoramique, carte postale, par Simon, [1er quart 20e siècle], Simon éd. à MaîchePorte la date 12 décembre 1931 (manuscrite ) au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jean-Claude Vuez, Villers-le-Lac
  • 2 Morteau. - Vue générale [depuis le nord], carte postale, s.n., s.d. [2e quart 20e siècle], Lévy et Neurdein réunis éd. à Paris
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces

Documents multimédias

  • Guichard, Jean-Marie. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/
  • Pigasse, Jean-Louis. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Bibliographie

  • Leiser, Henri ; Jacquot, Didier. Morteau et environs d'hier à aujourd'hui. - Pontarlier : Presses du Belvédère, 2010. 188 p. : ill. ; 24 cm.

Témoignages oraux

  • Droz Yves, collectionneur de pièces horlogères et fondateur du Musée de la Montre, Villers-le-Lac
  • Leiser Henri, fils d'André Leiser et historien du val de Morteau. Morteau
  • Schwartzmann Gilles, ancien gérant de la société Schwartzmann. Morteau
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement, bûcher, jardin potager

Localisation

  • CommuneMorteau
  • Adresse 16 rue Charles Brügger
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013