Patrimoine en Franche-Comté - Maison et atelier d'horlogerie de Numa Paicheur, puis imprimerie Bobillier

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et atelier d'horlogerie de Numa Paicheur, puis imprimerie Bobillier

7 rue de la Chaussée
25 - Morteau
Dossier IA25001763 réalisé en 2018

Illustrations

Historique

Le bâtiment est construit en 1860 pour François Joseph Paicheur (1818-1872), fabricant de parapluies originaire de Charmoille (aussi propriétaire d'une autre maison au 12 rue de la Chaussée). Il est repris à la fin du siècle par son fils Numa (1861-?), mentionné comme fabricant d'horlogerie dans les années 1910-1920. Ce dernier dépose le 24 octobre 1912 la marque L'Elite et le dessin qui l'accompagne : un lion tourné vers la gauche et couché sur une montre de gousset, vue à plat avec l'inscription L'Elite sur la tranche, accompagné d'un cartouche portant la mention "Sans peur et sans reproche" ; autre marque déposée à cette date : Chrono-Regla. Le bâtiment passe vers 1919 à la veuve de l'horloger Paul Boissenin (1885-1913), née Jeanne Perret-Gentil au Locle (Suisse) en 1892. Domiciliée au 7 rue Pasteur (n° de l'époque), cette dernière paraît le modifier vers 1935 (?). L'imprimerie Vieille s'y installe, qui devient Bobillier après la deuxième guerre mondiale. Robert Bobillier achète le bâtiment dans les années 1950 et fait construire entre 1965 et 1969, par l'entreprise Ruggeri, le corps de bâtiment accolé au sud. Il développe l'affaire, qui compte jusqu'à 14 personnes réparties entre l'imprimerie d'une part et une librairie-papeterie dans la Grande Rue d'autre part. L'entreprise est reprise en 1988 par Christophe Bobillier, le fils de Robert, qui la transfère à la fin de l'année 2006 dans l'ancienne usine Kiplé (usine de la SA Montres Ambre, au 1 rue Fontaine-L'Epine). Le bâtiment accueille actuellement logements et cabinets médicaux.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale3e quart 19e siècle
  • Principale3e quart 20e siècle

Dates

  • 1860daté par source

Auteurs

  • Auteur Ruggeri, entrepreneur  / attribution par tradition orale

Description

La maison a des murs en moellons calcaires enduits et un toit à longs pans, demi-croupes et tuiles mécaniques. Elle comporte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage en surcroît, desservis par un escalier dans-oeuvre droit en béton. L'extension au sud est en pan de béton armé et béton enduit, avec essentage de planches partiel. Couverte d'une terrasse en béton, elle comporte deux niveaux au sud et trois contre la maison, et est éclairée par des fenêtres d'atelier.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie d'atelier
  • Murscalcaire / moellon / enduit / béton / pan de béton armé / enduit
  • Toittuile mécanique / béton en couverture
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 1 étage carré / étage en surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / demi-croupe / terrasse
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier droit / en maçonnerie

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 412 Cadastre de la commune de Morteau, 1816-1978- 3 P 412 : Atlas parcellaire (11 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Girardier et Mestre, 1816-1817- 3 P 412/1 : Registre des états de sections, 1818- 3 P 412/4-5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1823-1875. Le 1er volume manque.- 3 P 412/2-3 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1876-1914- 3 P 412/6 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 412/7-9 : Matrice cadastrale des propriétés non bâties, 1911-1965- 3 P 412/10-13 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1978
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 412

Documents figurés

  • 2030. Morteau - Rue de la Chaussée [vue de la place de la Halle], carte postale, s.n., [4e quart 19e siècle], J. Farine éd. au Locle et à Morteau. Porte la date 6 avril 1904 (tampon) au verso. Publiée dans : Leiser, Henri ; Jacquot, Didier. Morteau et environs d'hier à aujourd'hui. - Pontarlier : Presses du Belvédère, 2010, p. 126. Egalement dans : Vuillet, Bernard. Le val de Morteau et les Brenets en 1900. - Les Gras : B. Vuillet, Villers-le-Lac : G. Caille, 1978, p. 58.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • Prises de vues aériennes de l'IGN (20e siècle). Consultables en ligne via le site du Géoportail (www.geoportail.gouv.fr)

Bibliographie

  • Briselance, Claude-Gilbert. L'horlogerie dans le val de Morteau au XIXe siècle (1789-1914). - 1993. 2 vol., XXXII-398 - III-420 f. : ill. ; 30 cm. Mém. maîtrise : histoire contemporaine : Besançon : 1993
  • Leiser, Henri ; Jacquot, Didier. Morteau et environs d'hier à aujourd'hui. - Pontarlier : Presses du Belvédère, 2010. 188 p. : ill. ; 24 cm.

Documents multimédias

  • Guichard, Jean-Marie. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/
  • Remonay, Janine. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Témoignages oraux

  • Bobillier Christophe, fils de Robert Bobillier et ancien gérant de l'imprimerie Bobbilier. Morteau
  • Droz Yves, collectionneur de pièces horlogères et fondateur du Musée de la Montre, Villers-le-Lac
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier, imprimerie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement, boutique, garage

Localisation

  • CommuneMorteau
  • Adresse 7 rue de la Chaussée
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2012