Patrimoine en Franche-Comté - Moulin à farine Moutard, puis filature de coton Martelet, puis usine de quincaillerie Parisot, puis tissage de coton, actuellement atelier de polissage Tecnopoli

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Moulin à farine Moutard, puis filature de coton Martelet, puis usine de quincaillerie Parisot, puis tissage de coton, actuellement atelier de polissage Tecnopoli

Illustrations

Historique

Ce moulin à farine, non représenté sur la carte de Cassini (1760) , est vraisemblablement édifié en 1814, comme l'atteste la date et les initiales AP gravées sur un linteau de porte. Dénommé moulin Moutard, il appartient au sieur Parisot au moment de sa réglementation par ordonnance royale le 4 novembre 1824, et comprend également une ribe et une huilerie. En 1836, les propriétaires Charles Habisreutinger et Célestin Cardot demandent l'autorisation de convertir le moulin, alors appelé Fidèle, en filature de coton. L'atelier de fabrication à étages est construit contre l'extrémité orientale du moulin. La filature appartient, au moins entre 1856 et 1864, aux frères Martelet, de Lure (70). Elle est réglementée par arrêté préfectoral le 14 janvier 1857. Le site est occupé, entre 1867 et 1879, par la société Parisot frères, qui produit des carrés (clefs) de montres pour l'industrie horlogère. Vers 1905, l'entreprise de quincaillerie Bohly y implante un atelier de fonderie et tournerie de cuivre jusqu'au milieu des années 1920. Une activité de tissage de coton apparaît en 1927, sous le nom de Rémy Frenot. Il semble que ce petit atelier de tissage dépende par la suite des usines textiles de Fresse et Belonchamp, via la société Begler, Fréchin et Grandvoinet, jusqu'à sa fermeture en 1967. L'extension nord, édifiée au tournant du 20e siècle, abrite depuis 1976 une petite entreprise de polissage (Tecnopoli). La cheminée et la chaufferie ont été détruites, laissant place à des bureaux, et le canal a été comblé. L'atelier de filature est actuellement sans affectation. Quatre roues hydrauliques étaient en service en 1836. Une turbine hydraulique est attestée en 1858. Une chaudière horizontale Sulzer (Winterthur, Suisse) pour l'encollage est autorisée en 1927. Présence d'une trentaine de métiers à tisser dans les années 1960. La fabrique de carrés de montres emploie 12 hommes, 15 femmes et 10 enfants en 1875. Le tissage embauche 12 personnes vers 1960.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale19e siècle

Dates

  • 1814daté par source, porte la date, daté par tradition orale, daté par travaux historiques

Description

L'ancien atelier de filature est construit en moellon de grès et enduit partiel. Il est couvert d'un toit à longs pans, demi-croupes et tuile plate, et comprend un étage carré et un étage de comble. Adossé au mur-pignon ouest, le logement est bâti en moellon de grès et pan de bois, couvert d'un toit à croupe en tuile plate. Il figure sur un plan de 1836, comme habitation du moulin, et possède un linteau de la porte frappé de la date 1814 et des initiales AP. L'extension, construite au nord en rez-de-chaussée, ne comprend que deux travées de sheds ; elle a abrité l'atelier d'encollage du tissage de coton.

Afficher les données détaillées

  • Mursgrès / moellon / enduit / bois / pan de bois
  • Toittuile mécanique / tuile plate / verre en couverture
  • Étages1 étage carré / étage de comble
  • Couverturesshed / toit à longs pans / appentis / croupe / demi-croupe
  • Énergiesénergie hydraulique / produite sur place / énergie thermique / produite sur place / énergie électrique / achetée

Documentation

Documents figurés

  • Plan exométrique de l'emplacement d'une filature devant être construit sur celui d'un ancien moulin dit moulin Fidelle [...] Plan, plume, lavis, 1836, échelle 1:500, par Baudouin (géomètre)
    Lieu de conservation : Archives départementales de la Haute-Saône, Vesoul  - Cote du document : 277 S 5
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)moulin à farine, filature, atelier
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement, transformateur, bureau
  • Fonction(s) successive(s) ou actuelle(s) usine de quincaillerie, tissage, atelier de polissage

Localisation

  • CommuneSaint-Barthélemy
  • Milieu d'implantationisolé
  • Lieu-dit Mont de Vannes sous le
  • Aire d'étude et cantonHaute-Saône - Mélisey
  • Hydrographiedérivation de l' Ognon

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Favereaux Raphaël
  • Date de l'étude2005

Localisation