Patrimoine en Franche-Comté - Instrument de démonstration en optique (banc d'optique Clavé)

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Instrument de démonstration en optique (banc d'optique Clavé)

35 quai Aimé Lamy
39 - Morez
Dossier IM39002302 réalisé en 2010
Edifice : école professionnelle dite Ecole nationale d'Optique puis lycée polyvalent Victor Bérard  (Référence : IA39000662)

Illustrations

Historique

Ce banc d'optique a été réalisé dans la deuxième moitié du 20e siècle par la société des Ets S.R. Clavé, établie 9 rue Olivier Métra, à Paris. Réputée en tant que fabricant en endoscopie haute température et en astronomie amateur (avec notamment ses oculaires Plössl), cette dernière a été fondée en 1936 par l'ingénieur constructeur Serge-René Clavé, formé à l'Institut d'Optique. Elle est acquise en 1985 par la société Kinoptik, créée en 1932 par Georges Grosset et Georges Perthuis, intégrée en 1981 au groupe S.F.I.M. (Société de Fabrication d'Instruments de Mesure, issue de la Sopelem) - lui-même racheté par la Sagem en 1999 - dont elle se sépare en 1999. Le banc est utilisé en optique instrumentale, pour la mesure des rayons de courbure des surfaces des lentilles ou des miroirs, et en focométrie, pour déterminer la distance focale des lentilles. Il sert lors des travaux pratiques de métrologie optique pour les élèves des sections de techniciens supérieurs en Instruments d'Optique et de Précision (BTS IOP) et du baccalauréat technologique F 10 Optique (actuellement Sciences et Techniques industrielles option Génie Optique).

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e moitié 20e siècle

Auteurs

Origine

  • lieu d'exécutionIle-de-France, 75, Paris,

Description

L'appareil est un banc de métrologie, supporté par un socle formé de quatre paires de pieds en fonte reliées par des tiges métalliques horizontales. Il se compose de deux modules peints en gris reliés par des tiges sur lesquelles coulissent des cavaliers supportant lentilles, filtres, laser, etc., et d'un module mobile (mandrin porte-composant) dont le déplacement est commandé par une manivelle ou un bouton de déplacement fin. Il est actuellement équipé d'un viseur autocollimateur muni d'une source lumineuse, sur le module de gauche, et d'un collimateur gradué (pour la focométrie) sur celui de droite. A l'origine utilisé en optique instrumentale pour mesurer par autofocalisation les rayons de courbure des surfaces des lentilles ou des miroirs, il peut donc aussi servir pour la focométrie (mesure des distances focales des composants optiques), d'après Cornu ou la méthode de la tangente par exemple. En visant avec le viseur autocollimateur les dioptres des composants ou les images formées par eux et en mesurant les déplacements effectués à l'aide de la règle graduée (visible sur l'avant du banc), il est possible de déterminer les caractéristiques de ces composants (rayons de courbure ou distances focales) avec une précision de l'ordre de quelques centièmes de millimètres.

Afficher les données détaillées

  • Précision dimensions

    Dimensions (en cm) : h = 140, la = 297, pr = 60.

  • Catégoriesenseignement / optique
  • Structuresinstrument didactique / à électricité
  • Matériauxfonte de fer / aluminium / acier
  • Inscriptionsinscription concernant le fabricant / inscription concernant le lieu d'exécution / logotype
  • Précisions sur les inscriptions

    Inscription (fondue en relief sur le support mobile) : Clavé / Paris/ BO / 2004.

Documentation

Documents multimédias

  • Kinoptik. Article publié sur Wikipédia (consultation juillet 2010 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Kinoptik)
  • Oculaire. Article publié sur Wikipédia (consultation juillet 2010 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Oculaire)

Témoignages oraux

  • Romanet Stéphane, professeur de Génie Optique au lycée Victor Bérard, à Morez
  •  

Désignation

  • Dénomination(s)instrument de démonstration en optique

Localisation

  • CommuneMorez
  • Adresse 35 quai Aimé Lamy
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonMorez
  • Emplacement dans l'édifice bâtiment de l'enseignement (F), Optique instrumentale (salle 003)

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Buffa Géraud, Davoigneau Jean, Poupard Laurent
  • Date de l'étude2002

Localisation