Patrimoine en Franche-Comté - Instrument de mesure des longueurs et des angles en optique (frontofocomètre projecteur Essilor X 51)

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Instrument de mesure des longueurs et des angles en optique (frontofocomètre projecteur Essilor X 51)

35 quai Aimé Lamy
39 - Morez
Dossier IM39002384 réalisé en 2011
Edifice : école professionnelle dite Ecole nationale d'Optique puis lycée polyvalent Victor Bérard  (Référence : IA39000662)

Illustrations

Historique

Cet appareil a été fabriqué dans les années 1980 par Essilor Instruments, division de la société Essilor chargée de la fabrication d'instruments d'optique (principalement les appareils de taillage de verres finis et ceux de dépistage des défauts visuels). Essilor est née en 1972 de la fusion de la Société des Lunetiers, apparue en 1849 et qui a pris en 1964 la raison commerciale Essel, et de la société Silor. Cette dernière est issue d'un groupe dont l'histoire débute en 1919 avec l'ouverture par Georges Lissac (1897-1969) et deux de ses frères d'un premier magasin d'optique à Paris, rue Dauphine. L'affaire se développant sont créées successivement la S.A.R.L. Les Frères Lissac en 1931, la Société industrielle de Lunetterie en 1946, dédiée à la fabrication des montures de lunettes, et la société des Lentilles ophtalmiques spéciales (L.O.S.) en 1948. La L.O.S. devient L.O.R. (Lentilles ophtalmiques rationnelles) en 1960 puis les différentes sociétés sont regroupées en 1968 au sein du groupe Silor (Société industrielle de Lunetterie et d'Optique rationnelle). Principalement utilisé par les sections de techniciens supérieurs en Optique lunetterie (BTS OL), ce frontofocomètre est aussi présenté à celles d'Instruments d'Optique et de Précision (BTS IOP) et aux élèves du baccalauréat technologique F 10 Optique (actuellement Sciences et Techniques industrielles option Optique).

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale4e quart 20e siècle

Auteurs

Description

Le frontofocomètre permet de déterminer différentes caractéristiques d'un verre de lunettes : sa puissance dioptrique - autrement dit sa puissance frontale image, valeur qui est l'inverse de sa distance frontale image (distance entre sa face arrière et son foyer image) -, de repérer la position de son centre de montage (c'est-à-dire son centre optique si la compensation n'est pas prismatique) dans le cas d'un verre simple foyer et de mesurer l'effet prismatique présent en l'un de ses points. Fabriqué en aluminium et peint en beige et en noir, inclinable, cet appareil ne requiert plus de mesure via un oculaire : après mise au point (à l'aide d'une molette située sur le côté) et réglage (avec une molette graduée en degrés et placée à la base du système optique), la lecture des résultats s'effectue sur un écran en verre, à l'avant, comportant un réticule composé de six cercles concentriques divisés en secteurs. Le système de marquage à trois pointes est actionné par un bouton sur le côté. La plaque de protection du côté droit a été enlevée pour montrer aux élèves l'intérieur de l'appareil.

Afficher les données détaillées

  • Précision dimensions

    Dimensions (en cm) : h = 53, la = 23, pr = 36.

  • Catégoriesenseignement / optique
  • Structuresinstrument spécialisé / instrument didactique / à électricité
  • Matériauxaluminium / verre
  • Inscriptionsinscription concernant le fabricant / logotype / graduations
  • Précisions sur les inscriptions

    Inscription (peinte en partie supérieure) : [logotype : la lettre e dans une forme ovale rappelant un oeil] / Essilor / X 51. Numéro (gravé en partie supérieure) : 640. Inscription (peinte sur l'écran) : [logotype] / Essilor. Graduations peinte sur l'écran : sur un demi-périmètre du cercle extérieur des traits toutes les 5 unités et les chiffres des dizaines de 0 à 180, sur chacun des rayons horizontaux les chiffres de 1 à 5 (du centre vers la périphérie) repérant les 5 cercles externes. Graduation sur la molette de réglage : trait des unités et chiffres des dizaines de 0 à 170 (reportés deux fois pour couvrir le périmètre).

  • État de conservationmanque
  • Précision sur l'état de conservation

    La plaque de fermeture du côté droit manque.

Documentation

Bibliographie

  • Bussod, Michel ; Jean-Prost, Michel. La petite-fille des Rivières : historique de la lunetterie dans le canton de Morez. - S.l. [Morez] : s.n. [Impr. La Biennoise], 1996. 204 p. : ill. ; 27 cm.

Témoignages oraux

  • Massicard Etienne, professeur d'Optique au lycée Victor Bérard, à Morez
  • Romanet Stéphane, professeur de Génie Optique au lycée Victor Bérard, à Morez
  • Vuillet Frédéric, professeur d'Optique au lycée Victor Bérard, à Morez
  •  

Désignation

  • Dénomination(s)instrument de mesure des longueurs, instrument de mesure des angles en optique

Localisation

  • CommuneMorez
  • Adresse 35 quai Aimé Lamy
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonMorez
  • Emplacement dans l'édifice bâtiment de l'enseignement (F), Optique instrumentale (salle 005)

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2011

Localisation