Patrimoine en Franche-Comté - Instrument de mesure de l'hygrométrie (hygromètre d'Alluard)

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Instrument de mesure de l'hygrométrie (hygromètre d'Alluard)

1 rue Labbé
25 - Besançon
Dossier IM25005208 réalisé en 2011
Edifice : école professionnelle dite École nationale d'Horlogerie puis lycée polyvalent Jules Haag  (Référence : IA25000690)

Illustrations

Historique

Cet hygromètre, peut-être modifié, date de la première moitié du 20e siècle. Répertorié sous le n° H 103 dans un registre d'inventaire de la deuxième moitié du 20e siècle, il s'inscrit dans la lignée de l'appareil mis au point par le physicien Émile Alluard (1815-1908), fondateur de l'observatoire du Puy-de-Dôme, constituant une amélioration de ceux imaginés par l'Anglais John-Frédéric Daniell, en 1820, et le Français Henri-Victor Regnault.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1ère moitié 20e siècle

Description

Utilisé pour déterminer la proportion de vapeur d'eau contenue dans l'atmosphère ou dans un volume d'air limité, l'hygromètre d'Alluard est un instrument à condensation : il est basé sur la mesure de la température du point de rosée, provoqué grâce à de l'éther. Doté d'un socle en laiton, il se compose d'un réservoir parallélépipédique en métal argenté (alliage ?), dont la face avant est munie d'une petite vitre. Cette face est inscrite, sans la toucher, dans une lamelle en U servant de témoin : elle reste brillante alors que celle du réservoir, sur laquelle se produit la condensation, devient mate. Le réservoir est fixé sur un pied tronconique en bois et fermé par un couvercle percé de quatre trous. Trois trous reçoivent un tuyau en cuivre : deux de ces tuyaux sont reliés chacun à un robinet fixé sur le socle (l'un pour un soufflet, l'autre pour un aspirateur) ; le troisième, vertical, s'achève par un petit entonnoir permettant l'introduction de l'éther. Deux thermomètres sont nécessaires pour calculer l'hygrométrie à l'aide de tables : l'un (placé dans le quatrième trou) pour déterminer la température dans le réservoir, l'autre (inséré dans un bouchon en liège maintenu par une potence en laiton, orientable et de hauteur réglable) pour connaître la température ambiante.

Afficher les données détaillées

  • Précision dimensions

    Dimensions totales : h = 30,5, la = 11,5, pr = 10,5. Socle : d = 10,5.

  • Catégoriesphysique
  • Structuresinstrument spécialisé
  • Matériauxmétal / laiton / cuivre / bois
  • Inscriptionsnuméro d'inventaire
  • Précisions sur les inscriptions

    Numéro d'inventaire sur un morceau de sparadrap collé sur le socle : H 103.

  • État de conservationoeuvre incomplète
  • Précision sur l'état de conservation

    Les deux thermomètres manquent.

Documentation

Documents d’archives

  • Répartition du matériel dans les armoires [registre d'inventaire], s.n., s.d. [2e moitié 20e siècle], cahier 22 x 17 cm
    Lieu de conservation : Archives du lycée polyvalent Jules Haag, Besançon

Documents multimédias

  • Hygromètre d'Alluard. - Paris : Amis du Musée scientifique du Lycée Louis le Grand, s.d. [limite 20e siècle 21e siècle]. Document accessible en ligne : http://musee.louislegrand.org/index.php?option=com_content&view=article&id=91:flu4-2&catid=9:mecanique-des-fluides&Itemid=16
    Lieu de conservation : Musée scientifique du Lycée Louis le Grand

Bibliographie

  • Société centrale de Produits chimiques. Catalogue général illustré. - Paris : Impr. Gauthier-Villars et fils, 1891. Document accessible en ligne à l'adresse : http://cnum.cnam.fr/CGI/redir.cgi?M9946Titre complet : Catalogue général illustré, 1ère partie : Produits chimiques, verrerie ordinaire, verrerie soufflée, porcelaine, terre et grès, alcoométrie, thermométrie, polymétrie, balances, chauffage, appareils et outillage de laboratoire, matériels pour les essais techniques. [Suivi de] 2ème partie : Photographie, instruments de physique, électricité, physiologie, micrographie, météorologie, histoire naturelle, astronomie, marine, arpentage et nivellement, etc.
  •  

Désignation

  • Dénomination(s)instrument de mesure de l'hygrométrie

Localisation

  • CommuneBesançon
  • Adresse 1 rue Labbé
  • Aire d'étude et cantonBesançon faubourg

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2011

Localisation