Patrimoine en Franche-Comté - Maison et distillerie Pourchet et Wetzel puis d'Alix Deleule

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et distillerie Pourchet et Wetzel puis d'Alix Deleule

4 rue de l' Helvétie
25 - Morteau
Dossier IA25001834 réalisé en 2018

Illustrations

Historique

La maison cadastrée E 98 sur le plan de 1816 et appartenant à Claude Honoré Bobillier-Chomont (puis occupée par Alexis Pirolley en 1841 : "rez-de-chaussée, en médiocre état") est détruite le 5 mai 1865 dans l'incendie qui dévaste ce quartier de Morteau. Elle est rebâtie pour Charles Louis Dumont (1839-?), négociant, aubergiste et maître d'hôtel, et constitue certainement une dépendance agricole pour sa demeure du 1 place Carnot (qui abritera l'atelier d'horlogerie d'Henri Vuez) : précédée d'une levée de grange au nord, elle est portée comme "écuries et hébergeage" sur un plan de 1873. Le bâtiment passe avant 1894 au marchand de vins Auguste Pourchet fils (1853-?). Ce dernier est le digne représentant d'une famille mortuacienne de marchands de vin : c'est la profession de son père Auguste (1824-1906), également maître d'hôtel (et dont la femme est une cousine de Dumont), et de ses frères Léon (1856-?), établi dans les années 1880-1890 au 17 rue de l'Helvétie (future usine Kiplé) puis au début du 20e siècle au 12 rue Victor Hugo (futur atelier Brenier), et Eugène (1865-?), à l'origine de la maison au 2 rue de la Louhière (qui abritera l'atelier d'horlogerie de Charles Barbier). Auguste Pourchet fils fait construire vers 1887-1890 (en fond de parcelle ?) au moins deux corps de bâtiment (maison d'une part, remise et magasin d'autre part). Il s'associe avec Paul Wetzel (1868-1941) dans la société en nom collectif A. Pourchet et P. Wetzel (qui sera dissoute le 1er avril 1908). Paul est l'un des fils d'Edouard Wetzel (1834-1897), horloger installé en 1876 et fondateur dans les années 1890 de la maison Edouard Wetzel et ses fils (par la suite Les Fils d'Edouard Wetzel, transférée en 1905 du 15 rue d'Helvétie au 12 rue de la Gare). Au début du 20e siècle, Auguste Pourchet et Paul Wetzel sont donc marchands de vin et distillateurs. Ils disposent de deux alambics de 560 l chacun (dont l'un réservé à l'absinthe) abrités dans un atelier en fond de cour, représenté avec une grande cheminée sur leur papier à en-tête. Ils cèdent leur distillerie le 11 janvier 1908 à Alix Deleule (1881-1949), gendre du fournituriste pour l'horlogerie Albin Roussel-Simonin (4 rue de la Chaussée). Alix est le fils d'Alphonse Deleule, cultivateur et aubergiste à La Chenalotte qui fonde sa limonaderie en 1885, et le frère d'Henry, qui prendra la suite de son père comme limonadier dans ce village. S'il cesse en 1915 la fabrication de l'absinthe, interdite le 16 mars par une loi (qui sera abrogée par celle du 17 mai 2011), il poursuit jusqu'en 1940 le négoce des vins et spiritueux. Le bâtiment sur rue est passé vers 1917 au marchand de bois Louis Grégoire, lequel avait fondé en 1909 une scierie qu'il transfère à Gilley en 1923-1924. Il le rehausse peut-être d'un étage vers 1935 et remplace la levée de grange par une terrasse. Le site n'abrite plus d'activité productive.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale2e moitié 19e siècle

Description

Le site est composé de trois bâtiments. La maison, proche de la rue, est en moellons calcaires enduits et protégée par un toit à longs pans pignons couverts et tuiles mécaniques. Elle comporte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un comble à surcroît, desservis par un escalier dans-oeuvre. Le garage à l'est, en rez-de-chaussée, est en briques silico-calcaires apparentes et coiffé d'un toit en appentis (proche de la terrasse). Au sud, le dernier bâtiment est formé de trois corps accolés, à un ou deux étages, surmontés ou non d'un comble. Les matériaux sont divers, tant pour les murs (moellons calcaires enduits, briques silico-calcaires, parpaings de béton) que pour les toitures (tuiles mécaniques et tôles ondulées), à longs pans et pignons couverts ; les baies sont rectangulaires ou en arc segmentaire (à encadrement en briques dans ce cas).

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit / brique silico-calcaire / béton / parpaing de béton / enduit
  • Toittuile mécanique / tôle ondulée / béton en couverture
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 1 étage carré / comble à surcroît
  • Élévationsélévation à travées
  • Couverturestoit à longs pans / pignon couvert / noue / appentis
  • Escaliersescalier dans-oeuvre

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 412 Cadastre de la commune de Morteau, 1816-1978- 3 P 412 : Atlas parcellaire (11 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Girardier et Mestre, 1816-1817- 3 P 412/1 : Registre des états de sections, 1818- 3 P 412/4-5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1823-1875. Le 1er volume manque.- 3 P 412/2-3 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1876-1914- 3 P 412/6 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 412/7-9 : Matrice cadastrale des propriétés non bâties, 1911-1965- 3 P 412/10-13 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1978
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 412
  • 4 U 17/257 Justice de paix de Morteau. Sociétés constituées, modifiées ou dissoutes de 1905 à 1919
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 4 U 17/257

Documents figurés

  • Dép[artemen]t du Doubs. Plans d'alignements de la Ville de Morteau, chef-lieu de canton, dessin (plume, lavis), par le géomètre Courvoisier, terminé le 24 novembre 1841 et modifié le 19 juin 1842, 6 feuilles, 70 x 103 cm, échelles 1/2 000 (tableau d'assemblage) et 1/500
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : OPA 140
  • Route départementale n° 20 de Morteau au Locle. Plan des alignements de la traverse de Morteau [rue de l'Helvétie], photocopie d'un dessin (plume, lavis), par l'ingénieur ordinaire Berquet, Pontarlier le 29 novembre 1873, validé en 1876 et annexé au décret ministériel du 5 juillet, échelle 1/200, 33 x 252 cm
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Leiser, Morteau
  • Service vicinal. Chemin de grande communication n° 2 (RN 461) de Besançon au Locle. Plan de la traverse de Morteau [rue de l'Helvétie], photocopie en couleur d'un dessin (lavis), par l'agent voyer en chef [-], Besançon le 24 mai [1894], 30 x 126 cm, 1/500Porte une indication datée 1936.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Leiser, Morteau
  • Ponts et Chaussées. Route nationale n° 437 de Saint-Claude à Belfort. Plan d'alignements de la traverse de Morteau [rue de la Louhière, Grande Rue et rue de l'Helvétie], photocopie d'un dessin (lavis), par l'agent voyer d'arrondissement Chirouze, 28 [septembre 1907], 30 x 278 cm, 1/50
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Leiser, Morteau
  • 44. - Morteau (Doubs). - La rue d'Helvétie, carte postale, s.n., [1er quart 20e siècle, avant 1913], Teulet éd. à BesançonPorte la date 4 septembre 1913 (tampon) au verso. "Edition Simili Charbon, Teulet. - Besançon."
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jean-Claude Vuez, Villers-le-Lac

Bibliographie

  • Coulouvrat, Dimitri. La limonaderie Deleule [à La Chenalotte]. - Mars 2016. 6 p. : ill. ; 30 cm.Document accessible en ligne : http://chenalotte.org/wp-content/uploads/2016/04/Histoire_limonaderie.pdf (consultation : 6 avril 2018)
  • Delahaye Marie-Claude. L'absinthe : dictionnaire des marques. Tome 3 (D-F). - Auvers-sur-Oise : le Musée de l'absinthe, 2007, 348 p.
  • Leiser, Henri ; Jacquot, Didier. Morteau et environs d'hier à aujourd'hui. - Pontarlier : Presses du Belvédère, 2010. 188 p. : ill. ; 24 cm.

Documents multimédias

  • Guichard, Jean-Marie. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/
  • Scaravella, Jacques. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Témoignages oraux

  • Leibundgut Brice, descendant des familles d'horlogers mortuaciens Wetzel et Leibundgut. Paris
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, distillerie
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, magasin industriel, logement, remise, écurie, chai, garage, cour

Localisation

  • CommuneMorteau
  • Adresse 4 rue de l' Helvétie
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013