Patrimoine en Franche-Comté - Maison et atelier d'horlogerie d'Henri Vuez

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et atelier d'horlogerie d'Henri Vuez

1 place Carnot
25 - Morteau
Dossier IA25001827 réalisé en 2018

Illustrations

Historique

Deux bâtiments sont figurés sur le plan cadastral de 1816, celui à l'ouest (E 101) appartenant à Etienne François Faivre, l'autre (E 99) à l'est à Jacques Sudant. En 1841, le premier est à Antoine Ferjeux Goguel ("maison bâtie à neuf, elle a un étage") et le second à la veuve Sudant ("rez-de-chaussée, en mauvais état"). Tous deux disparaissent au cours des années 1860 : soit au début de cette décennie pour être remplacé en 1862 (date portée) par la maison Dumont, soit (matrice cadastrale) dans l'incendie du 5 mai 1865 (qui détruit la Grande Rue) pour céder la place à cette même demeure en 1866. Cette dernière est construite pour Charles Louis Dumont (1839-?), négociant, aubergiste et maître d'hôtel (propriétaire de la dépendance agricole voisine, à l'est, future distillerie Alix Deleule). Elle passe vers 1870 à son beau-frère Victor François (ou Claude François) Chapitey (1829-?), de Navenne (Haute-Saône) puis au notaire Charles Saint, qui ne la possède que le temps de faire construire vers 1884 un "chalet" au sud-est. Elle est ensuite propriété quelques années (de 1885 à 1893 environ) de la femme d'Emile Wetzel, née Henriette Chopard, fille d'Alexis Chopard qui est à la tête de la brasserie de l'Aigle). Mme Wetzel lui ajoute vers 1887 un bâtiment à usage d'écurie et logement (qui sera démoli vers 1899). L'ensemble passe ensuite au notaire René Bassignot puis vers 1899 à son successeur René Bourgery (1871-1909).

La propriété est acquise vers 1920 par le fabricant de montres Henri Vuez (1876-1944), gendre d'Hippolyte Parrenin (à la tête d'une fabrique d'ébauches à Villers-le-Lac). Habitant auparavant au 16 Grande Rue (n° actuel ?), Vuez était comptable au début du siècle, associé avec son beau-frère Georges Wetzel (société Les Fils d'Edouard Wetzel, au 12 rue de la Gare). Le 18 juillet 1923, il forme avec les frères Marc et Henri Michel-Amadry la société en nom collectif Vuez et Cie, dont le siège social est au 5 Grande Rue (immeuble de Jules Dornier, actuel n° 7 ?) et qui a pour objet "la fabrication et la vente de la petite horlogerie et la continuation du fonds de commerce précédemment exploité par Henri Vuez". Ce dernier est directeur de la société, Marc directeur technique et Henri directeur commercial. La société est dissoute le 1er mai 1928 et les frères Michel-Amadry créent leur propre entreprise, qu'ils transfèrent au 1 place de l'Hôtel de Ville (dans le bâtiment abritant l'atelier d'horlogerie de Maurice Taillard) puis en 1930 au 8 rue Charles Brügger. Pour sa part, Henri Vuez fait construire contre le mur oriental de sa maison un atelier d'horlogerie, dans lequel il emploiera une quinzaine de personnes à la fabrication de montres sous les marques HEC (déposée le 27 mars 1931) et Any Watch. Simultanément, à partir de 1926 (date du décès de son beau-frère Félicien Parrenin, qui avait lui-même pris la suite de son père Hippolyte en 1915), il assure la direction de la Société des Etablissements Parrenin. Son fils René (1906-1976), gendre de l'horloger et décolleteur Jules Jacquet-Pierroulet (de Grand'Combe-Châteleu), lui succède. Il devient fournisseur du Comptoir Paris-Province, coopérative de commerçants fondée en 1895 et future Guilde des Orfèvres (actuellement Synalia), à laquelle il fournit des montres sous les marques Pop (haut de gamme) et Reglex (fabrication courante) ; il a lui-même déposé la marque Vu. René Vuez prend la tête de Parrenin en 1939 (il occupera ce poste jusqu'en 1972) tandis que son gendre Albert Cupillard (1905-1984) reprend la fabrique d'horlogerie, qu'il transporte en 1951 au 39 Rue Neuve. La maison, qui n'abrite ensuite plus d'activité productive, a été transformée en immeuble.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale3e quart 19e siècle
  • Principale1ère moitié 20e siècle

Dates

  • 1862porte la date

Description

La maison, aux murs de moellons calcaires enduits, comporte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage en surcroît, desservis par un escalier dans-oeuvre. Réalisée en pierre de taille, la façade antérieure à cinq travées est ordonnancée : la travée centrale est mise en valeur par les deux pilastres qui l'encadrent, son balcon et son fronton percé d'un oculus. Sur la façade postérieure, l'axe central est matérialisé au rez-de-chaussée (accessible par un escalier extérieur droit en pierre) et à l'étage par trois baies en plein cintre (une porte encadrée par deux fenêtres). Le bâtiment est couvert d'un toit à demi-croupes et tuiles mécaniques. A l'est, l'atelier est en rez-de-chaussée surélevé sur un étage de soubassement ; éclairé par des fenêtres horlogères, il est protégé par une terrasse en béton. Transformée en garage, la dépendance au sud-est abritait écurie, remise et logement du cocher. Elle associe un corps en moellons calcaires enduits, avec étage carré, toit à longs pans et pignons couverts, et un corps en appentis, en briques silico-calcaires apparentes ; ses toitures sont en tuiles mécaniques.

Afficher les données détaillées

  • Typologiesbaie horlogère
  • Murscalcaire / moellon / enduit / calcaire / pierre de taille / badigeon / brique silico-calcaire
  • Toittuile mécanique / béton en couverture
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 1 étage carré / étage en surcroît
  • Élévationsélévation ordonnancée
  • Couverturestoit à longs pans / demi-croupe / terrasse / toit à longs pans / pignon couvert / appentis
  • Escaliersescalier de distribution extérieur / escalier droit / en maçonnerie / escalier dans-oeuvre

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 412 Cadastre de la commune de Morteau, 1816-1978- 3 P 412 : Atlas parcellaire (11 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Girardier et Mestre, 1816-1817- 3 P 412/1 : Registre des états de sections, 1818- 3 P 412/4-5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1823-1875. Le 1er volume manque.- 3 P 412/2-3 : Matrice cadastrale des propriétés bâties et non bâties, 1876-1914- 3 P 412/6 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 412/7-9 : Matrice cadastrale des propriétés non bâties, 1911-1965- 3 P 412/10-13 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1978
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 412
  • Papier à en-tête de la fabrique d'horlogerie Henri Vuez, 29 juillet 1914
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Leiser, Morteau

Documents figurés

  • Dép[artemen]t du Doubs. Plans d'alignements de la Ville de Morteau, chef-lieu de canton, dessin (plume, lavis), par le géomètre Courvoisier, terminé le 24 novembre 1841 et modifié le 19 juin 1842, 6 feuilles, 70 x 103 cm, échelles 1/2 000 (tableau d'assemblage) et 1/500
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : OPA 140
  • Route départementale n° 2 de Besançon à Morteau. Plan des alignements de la traverse de Morteau [rue de la Louhière, Grande Rue et rue de l'Helvétie], photocopie d'un dessin (plume, lavis), par l'ingénieur ordinaire Berquet, Pontarlier le 29 novembre 1873, validé en 1876 et annexé au décret ministériel du 5 juillet, échelle 1/200, 34 x 348 cm
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Leiser, Morteau
  • Ponts et Chaussées. Route nationale n° 437 de Saint-Claude à Belfort. Plan d'alignements de la traverse de Morteau [rue de la Louhière, Grande Rue et rue de l'Helvétie], photocopie d'un dessin (lavis), par l'agent voyer d'arrondissement Chirouze, 28 [septembre 1907], 30 x 278 cm, 1/50
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Leiser, Morteau
  • [Portrait d'Henri Vuez (assis) et d'un autre personnage], photographie, s.n., 18 octobre 1902
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jean-Claude Vuez, Villers-le-Lac
  • 10 - Morteau - Rue d'Helvétie et place Carnot, carte postale, s.n., s.d. [1er quart 20e siècle, avant 1912]Porte la date 19 août 1912 (tampon) au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • Morteau (Doubs) - Place Carnot et rue de l'Helvétie, carte postale en couleur, s.n., [2e quart 20e siècle, avant 1945], Combier impr. à Macon (CIM)Porte la date 23 août 1945 (manuscrite) au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jean-Claude Vuez, Villers-le-Lac
  • 4758 Morteau - Rue d'Helvétie, carte postale, s.n., s.d. [1ère moitié 20e siècle], Braun et Cie impr.-éd. à Mulhouse-Dornach, coll. Le Jura
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • Morteau (Doubs). 157 - La fontaine et la rue de l'Helvétie, carte postale, s.n., s.d. [milieu 20e siècle], Ed. Photo Janin à Maîche
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jean-Claude Vuez, Villers-le-Lac
  • Morteau (Doubs). 22174 A - Vue panoramique, carte postale, s.n., [3e quart 20e siècle, avant 1960], Cim éd., Combier impr. à MaconPorte la date 23 août 1960 (manuscrite et tampon) au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Bonnet, Fournet-Luisans

Documents multimédias

  • Gourgeon, Robin. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/
  • Guichard, Jean-Marie. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Bibliographie

  • La Guilde des orfèvres. - 2018. Document accessible en ligne sur le site de la fédération du Commerce coopératif et associé : https://www.commerce-associe.fr/la-guilde-des-orfevres-4/ (consultation : 19 avril 2018)

Témoignages oraux

  • Vuez Jean-Claude, descendant d'une famille d'horlogers, historien de la société Parrenin, Villers-le-Lac
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, atelier
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement, écurie, remise, parc, escalier indépendant

Localisation

  • CommuneMorteau
  • Adresse 1 place Carnot
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Bourgogne-Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2013