Patrimoine en Franche-Comté - Maison et poste puis atelier d'horlogerie Renaudin Frères puis Alphonse Renaudin

Je recherche :


Afficher les résultats :
Région Bourgogne Franche-Comté
Direction Culture, sport et jeunesse - Service Inventaire et Patrimoine
Hôtel de Région - 4, square Castan CS51857 - 25031 Besançon cedex

Accès aux dossiers d'inventaire

Retour

Maison et poste puis atelier d'horlogerie Renaudin Frères puis Alphonse Renaudin

11 rue Virgile Cupillard
25 - Villers-le-Lac
Dossier IA25001486 réalisé en 2016

Illustrations

Historique

La matrice cadastrale signale vers 1907 la construction, pour Marie Adèle Ferreux (1858-1931), veuve d'Emile Renaudin (1849-1901), horloger originaire de Charquemont, d'un bâtiment porté comme maison et poste. L'édifice abrite le bureau de poste jusqu'à la fin des années 1920 ou au début des années 1930 (l'inscription Postes et Télégraphes se devine encore au-dessus de l'entrée). Il passe au début des années 1930 à leur fils Hubert (1880-1937), également horloger, marié avec Ida Vuillemin dont le père Alphonse Vuillemin (1838-1882) fabriquait des ébauches à la Courpée, puis au début des années 1950 à trois de ses enfants : Emilienne (1904-1979), mariée à Gaston Girardin (horloger au 5 rue du Temple), Alphonse (1907-1980) et Gaston (1912-1986). En 1953, il abrite la fabrique de montres de la société de fait Renaudin Frères (marque Rena, déposée le 17 janvier 1949), spécialisée dans les montres à échappement à ancre aux calibres 5 1/4 et 10 1/2 lignes (11,54 et 23,68 mm), qui réunit Alphonse et Gaston, leur frère Emile (1905-1992) étant à la tête de sa propre affaire (au 22 rue du Quartier neuf). Cette société est dissoute le 31 décembre 1954 et donne naissance aux Ets Alphonse Renaudin (marque Arena), qui restent dans le bâtiment, et aux Ets Gaston Renaudin, transférés au 2 rue Saint-Jean (actuellement 6 Grande Rue) ; est-ce cette dernière ou celle d'Emile qui est classée en 1965 dans la catégorie des entreprises de 11 à 19 salariés ? Alphonse, qui aurait eu au maximum deux ou trois ouvriers, aurait cessé ses activités vers 1956. Un garage est bâti dans l'angle sud-est entre 1959 et 1965 (et des garages préfabriqués ajoutés par la suite). Le bâtiment a été converti en immeuble.

Afficher les données détaillées

Périodes

  • Principale1er quart 20e siècle

Description

Le bâtiment, aux murs de moellons calcaires enduits, comporte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé (desservi par un escalier extérieur symétrique en pierre, englobant l'entrée du soubassement) et deux étages carrés, accessibles par un escalier dans-oeuvre tournant à retours. Ses baies, à encadrement en pierre, sont sommées d'un arc surbaissé avec clé saillante et sont identiques à celles de l'immeuble voisin (au n° 9) ; celles des deux étages carrés marquant l'axe central de la façade sont jumelées sous un même arc. Le toit est à longs pans, pignons couverts et tuiles mécaniques. Les garages sont en béton enduit avec toit terrasse également en béton. A l'arrière, un hangar fermé sur deux côtés (par des murs en parpaings de béton) est coiffé d'un toit à un pan à couverture de ciment amiante ondulé.

Afficher les données détaillées

  • Murscalcaire / moellon / enduit / béton / enduit
  • Toittuile mécanique / béton en couverture / ciment amiante en couverture
  • Étagesétage de soubassement / rez-de-chaussée surélevé / 2 étages carrés
  • Élévationsélévation ordonnancée
  • Couverturestoit à longs pans / croupe / terrasse / toit à un pan
  • Escaliersescalier dans-oeuvre / escalier tournant à retours / escalier de distribution extérieur / escalier symétrique / en maçonnerie

Documentation

Documents d’archives

  • 3 P 628 Cadastre de la commune de Villers-le-Lac, 1817-1973- 3 P 628 : Atlas parcellaire (18 feuilles), dessin (plume, lavis), par les géomètres du cadastre Vial et Girardier, 1817- 3 P 628/1-2 : Registre des états de sections (1817 ?) - 3 P 628/3-4 : Matrices cadastrales des propriétés bâties et non bâties, 1822-1910- 3 P 628/5 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1882-1910- 3 P 628/10-12 : Matrice cadastrale des propriétés bâties, 1911-1973
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 3 P 628
  • 50 J 39 Syndicat de fabricants d'horlogerie de Besançon. Correspondance avec les fabricants, 1948-1971
    Lieu de conservation : Archives départementales du Doubs, Besançon  - Cote du document : 50 J 39

Documents figurés

  • Lac ou Villers - Vue générale [le village, depuis l'est], carte postale, par Ch. Simon, s.d. [1902 ou 1903], Ch. Simon éd. à Maîche. Avant 1903 et porte la date 15 octobre 1905 (tampon) au verso.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • Sites pittoresques de Franche-Comté. 830. - Lac ou Villers. - Pont sur le Doubs, carte postale, s.n., s.d. [1er quart 20e siècle, après 1903], C. Lardier éd. à Besançon
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • 57 - Villers-le-Lac [vue d'ensemble, depuis l'est], carte postale, s.n., s.d. [1er quart 20e siècle, entre 1908 et 1914 ?], L. A. Haldimann-Pasche éd.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Jean-Claude Vuez, Villers-le-Lac
  • 1 Villers-le-Lac. - Vue générale [vue d'ensemble, depuis l'est], carte postale, par Louis Lévy, s.d. [1er quart 20e siècle]
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces
  • 3 - Lac ou Villers - Vue générale prise de la gare, carte postale, par Louis Lévy, [décennie 1930, avant 1938], Lévy et Neurdein réunis impr. à Paris. Porte la date 1938 (tampon) au verso. Cliché aussi exploité par la CAP pour : "Ed. H. Guillaume, Saut du Doubs - Villers-le-Lac (Doubs)".
    Lieu de conservation : Collection particulière : Henri Ethalon, Les Ecorces

Bibliographie

  • Les établissements horlogers en France. - S.l. : s.n., mars 1965. 17 p. ronéotypées ; 20 cm.
    Lieu de conservation : Collection particulière : Michel Simonin, Maîche

Documents multimédias

  • Renaudin, Claude. Recherches généalogiques. Accessibles en ligne sur le site de Geneanet : http://gw.geneanet.org/

Témoignages oraux

  • Droz Yves, collectionneur de pièces horlogères et fondateur du Musée de la Montre, Villers-le-Lac
  • Renaudin Robert, propriétaire du bâtiment. Villers-le-Lac
  •  

Intérêt, protection et statut

Afficher les données détaillées

  • Statut de la propriétépropriété privée

Désignation

  • Dénomination(s)maison, poste, atelier
  • Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement, garage, hangar

Localisation

  • CommuneVillers-le-Lac
  • Adresse 11 rue Virgile Cupillard
  • Milieu d'implantationen ville
  • Aire d'étude et cantonPays horloger (le) - Morteau

Étude

  • Copyright© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine
  • Auteur(s)Poupard Laurent
  • Date de l'étude2015